Ce site utilise des cookies pour son bon fonctionnement. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs

Les rencontres
36000 pour le tri

Rencontre Loire

Urbanisme et logement
11 mai 2016

Loire (Roche-la-Molière), le 11 mai 2016

Jean-François BARNIER, Maire, Président de la Fédération des maires de la Loire, a invité le 11 mai dernier à la salle Opsis de Roche-la-Molière, les maires et élus locaux à se réunir pour partager leurs témoignages et initiatives locales en matière d’environnement et de développement durable, sur la thématique « Urbanisme et Logement ».

Eric BERLIVETmaire de Roche-la-Molière, Vice-Président de Saint Etienne Métropole et membre du Conseil d’Administration de la Fédération des maires de la Loire, Johann LECONTE - directeur des relations élus locaux et associations (Eco-Emballages) et Richard QUEMIN – directeur région centre-est (Eco-Emballages) étaient également présents. Monsieur Patrice DREVET animait la rencontre et veillait à son bon déroulement, en donnant la parole aux élus présents.

Le cadre de vie, et en particulier le tri sélectif, représente la plus forte attente des habitants vis-à-vis de leur maire1. En effet, 67% des habitants placent l’amélioration du cadre de vie en première compétence des élus2. Le maire est donc le premier référent des habitants et le prescripteur légitime du geste de tri.

Aussi, pour répondre aux attentes des citoyens sur ces sujets, Eco-Emballages et l’AMF ont décidé de lancer le programme de rencontres thématiques 36 000 pour le tri : depuis 2012, 82 rencontres ont été organisées dans toute la France afin de partager expériences et initiatives locales entre les maires de chacune des 36 000 communes de France sur les thématiques relevant de leurs responsabilités et touchant aux questions environnementales.

Comment mieux intégrer le dispositif de tri dans l’aménagement du bourg et de l’habitat ?

Pour introduire cette soirée d’échanges, Hélène DAHAN, collaboratrice de la Fédération des maires de la Loire, excuse le Président Jean-François BARNIER et remercie Eric BERLIVET  d’accueillir la réunion dans sa commune. Richard QUEMIN, directeur de la région Centre-Est (Eco-Emballages), plante le décor de cette réunion en mettant en parallèle la thématique du jour et les performances de tri de certaines régions de France : « Les performances les plus faibles se trouvent dans le Sud de la France et la région parisienne. Ce décalage est notamment dû à l’urbanisme important de ces régions : plus l’habitat est collectif, plus la concentration est forte dans les villes et in fine, moindre sera le geste de tri. Pour donner envie de trier à vos habitants, mettez à leur disposition des équipements proches de chez eux, propres ; mettez en place une communication engageante. Montrez-leur que les emballages en verre triés sont recyclés chez eux, à la verrerie de Saint Romain-le-Puy ». Il ajoute : « Nous travaillons actuellement sur un Plan de Relance du Recyclage avec Saint Etienne Métropole : des colonnes à verre supplémentaires seront installées sur le territoire, la signalétique sur les bacs sera mise à jour plus visible. Par ailleurs, 32 000 foyers de secteurs spécifiques déficients auront la visite d’Ambassadeurs Du Tri. Résultats : 750 000€ seront investis, en plus du contrat qu’Eco-Emballages a signé avec la collectivité, dans le but de récupérer 1 6000 tonnes d’emballages en plus ».   

 

 

Hélène DAHAN - Collaboratrice de l’AMF 42
Richard QUEMIN - Directeur région Centre-Est Eco-Emballages)
Johann LECONTE - Directeur relations élus et associations

 

Johann LECONTE, directeur des relations élus locaux et associations, présente quant à lui les origines du programme 36 000 pour le tri, initié en 2012 par Eco-Emballages et Jacques PELISSARD, alors Président de l’Association des maires de France, afin de remettre au cœur du dispositif les maires, « fantassins du développement durable ».

La thématique du jour, celle de l’urbanisme et du logement, doit découler d’une approche globale et tenir compte de différentes problématiques, notamment celle du tri des déchets : où placer le dispositif, comment le dynamiser, comment sensibiliser les habitants et les nouveaux arrivants ? De gros enjeux existent également dans l’aménagement de l’habitat (individuel et collectif), que cela soit au niveau des nouvelles constructions, de la réhabilitation/rénovation urbaine, de la construction d’éco-quartiers ou d’habitat participatif… Enfin, des liens très forts se tissent urbanisme, propreté de l’espace public, préservation du cadre de vie, développement touristique… toutes des attentes très fortes des administrés.

 

Richard QUEMIN parle du kit verre, disponible gratuitement sur la plateforme d’Eco-Emballages www.trionsplus.fr. Il détaille notamment les 6 points clefs à suivre dans la mise en place efficace d’un dispositif de tri du verre en apport volontaire : proximité, accessibilité (notamment pour les personnes à mobilité réduite et les personnes âgées), lieux éclairés et sûrs, accueillants, facilité d’usage et de collecte. « Le verre est un matériau très intéressant car il est recyclable à l’infini. Par ailleurs, vous favorisez l’emploi local « made in Loire » car tous vos emballages en verre sont envoyés à la verrerie de St Romain le Puy. Encore plus d’arguments à présenter à vos habitants pour les sensibiliser au tri du verre » souligne Richard QUEMIN. Cet enjeu a bien été intégré par St Etienne Métropole, lauréate du Plan de Relance du Recyclage lancé par Eco-Emballages. Eric BERLIVET, maire de Roche-la-Molière (10 093 habitants) et Vice-Président de St Etienne Métropole, détaille ce programme ambitieux : « Nous allons nous doter de conteneurs à verre supplémentaires afin de permettre aux habitants de pouvoir effectuer au mieux le geste de tri, près de chez eux, et ainsi réussir à capter le potentiel d’emballages en verre aujourd’hui déposés dans les ordures ménagères. Par ailleurs, des ambassadeurs du tri vont visiter près de 320 000 foyers pour les sensibiliser à ce geste si important ».

 

 

 

Eric Berlivet - VP St Etienne Métropole
Henri BOUTHEON - Adjoint à Chambeon-Feugerolles
Joseph SOTTON - Maire de Fraisses

Henri BOUTHEON, adjoint à la mairie de Chambon-Feugerolles (12 523 habitants), aborde le sujet de l’habitat collectif, en particulier celui des logements sociaux : « 50% des logements disponibles dans notre commune sont des logements sociaux. Nous devons faciliter le geste de tri des habitants et travailler sur l’accessibilité des bornes à verre car nos administrés ont peu de place dans leur habitat. Le centre-ville est également plus difficile d’accès lors de la collecte des emballages ». Des solutions très concrètes ont été mises en place par d’autres communes de France, notamment à Annonay (Ardèche, 16 445 habitants)3 où la mise en place d’îlots de propreté en apport volontaire au centre-bourg permet désormais aux habitants de déposer 24h/24 leurs emballages et leurs ordures ménagères. « Cela règle le problème des habitants de résidences secondaires, qui ne laissent plus leurs sacs d’ordures ménagères sur le trottoir à leur départ le dimanche soir » précise Johann LECONTE. « Mais comment faire pour maintenir la propreté des points d’apport volontaire ? » interpelle Joseph SOTTON, maire de Fraisses (3 770 habitants). A St-Hippolyte (Haut-Rhin, 1 028 habitants), la commune a décidé de remettre au centre-bourg les bornes d’apport volontaire. Elle a ainsi remarqué une nette amélioration des performances de tri et de la propreté des points. Richard QUEMIN rebondit en abordant l’impact du contrôle social dans les actes de dépôts sauvages : « Le comportement d’un individu est conditionné par la perception des autres. Si vous installez vos points d’apport volontaire à l’extérieur de la commune ou si vous les entourez de palissades, l’individu pourra venir déposer ce qu’il veut à l’abri des regards ».

Quels sont les acteurs et infrastructures à mobiliser ?

Le dispositif de collecte sélective est présent sur 99% du territoire français. Il existe cependant de très fortes disparités : on trie mieux en milieu rural qu’en milieu urbain, en pavillon qu’en immeuble. Or, l’enjeu de l’habitat collectif est de taille car 1 habitant sur 3 réside en habitat collectif. Quelle collaboration entre le maire et les bailleurs sociaux ? Loire Habitat (bailleur social dans 140 communes du département) décline son engagement en faveur du développement durable, en particulier du tri, dans une charte que ses fournisseurs se doivent de signer. « A St Martin la Plaine (3 759 habitants), nous travaillons avec le bailleur social de 21 logements et avons mis en place un système de compostage collectif » explique Janine RUAS, adjointe. Un bon moyen de les sensibiliser au tri des déchets.  

 

 

Janine RUAS - Adjointe à St Martin la Plaine
Patrice DREVET - Animateur
Grégory FAYOLE - Adjoint à St-Heand

La plateforme Trions + d’Eco-Emballages est à nouveau disponible pour les élus et met à leur disposition de nombreux outils gratuits et personnalisables pour sensibiliser les administrés résidant en habitat collectif.

La problématique de la propreté revient régulièrement dans les échanges des élus ce soir. A St Andeux (Côte-d’Or, 135 habitants), chaque adjoint est responsable de la propreté de son quartier et fait le lien entre ses voisins et la mairie.

Enfin, le Syndicat Mixte de la gestion des déchets des Vosges, comme beaucoup d’autres Syndicats, met à la disposition de ses adhérents un guide pratique d’implantation des points d’apport volontaire. « Rapprochez-vous de vos communautés de communes, vos agglomérations, vos syndicats de traitement, qui peuvent être de très bons conseils » ajoute Johann LECONTE. 

Comment sensibiliser les habitants aux dispositifs mis en place ?

Outre les nouveaux arrivants, les Ambassadeurs du Tri sont également de très bon relais pour faire passer des messages. « Une action a été engagée l’année dernière à Montbrison avec Loire Habitat et la Communauté d’Agglomération Loire Forez : un diagnostic a été réalisé avant le passage des ambassadeurs du tri sur la base de la méthodologie de l’habitat urbain : manquait-il des bacs ? De la signalétique ? Tout a été mis à jour avant leur passage » explique Richard QUEMIN.

« A mon sens, le meilleur moyen de sensibiliser les habitants est de passer par les enfants. Ce sont les prescripteurs des éco-gestes et ils sont très sensibles à ce type de problématique » insiste Grégory FAYOLE, adjoint à St-Heand (3 557 habitants). A Amiens Métropole (Somme, 33 communes, 179 088 habitants), le dispositif de tri a même été adapté en fonction de la taille des enfants, pour que ces derniers puissent également déposer les emballages dans le conteneur.

Les jeunes, et plus particulièrement les enfants, sont de formidables relais des gestes éco-responsables à adopter auprès de leur entourage, en particulier celui du tri des déchets. C’est pour cela qu’Eco-Emballages met gratuitement à la disposition plusieurs outils et dispositifs : l’espace junior du site Eco-Emballages4 regorge de supports éducatifs pour les enseignants et les enfants. Par ailleurs, le kit pédagogique clef-en-main Tri-Master peut être commandé par les mairies. L’inscription se fait en ligne sur le site www.trimaster.fr.

 

Pour plus d’informations sur la rencontre et le programme de rencontres 36 000 pour le tri, rendez-vous sur www.36000pourletri.fr 

Pour aller plus loin – les liens utiles :

1 Les mots du maire, AMF, novembre 2013

2 Enquête Viavoice, mars 2014

3 Pour en savoir plus sur la démarche d’urbanisme d’Annonay : http://www.36000pourletri.fr/les-initiatives-locales/detail-initiative/article/la-renovation-urbaine-pour-un-cadre-de-vie-preserve-annonay-ardeche.html

4 Pour en savoir plus : www.ecoemballages.fr/juniors  

 

 

Pour retrouver l’intégralité des bonnes pratiques évoquées lors des rencontres, vous pouvez télécharger la fiche pratique de la thématique urbanisme et logement.

Telecharger la fiche
Ajouter un commentaire

Votre commentaire est soumis à modération.
Il ne sera affiché sur le site qu'après vérification par notre modérateur.

Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive
Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.
*