Ce site utilise des cookies pour son bon fonctionnement. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs

Urbanisme et logement

Aménagement des points d’apport volontaire, habitat collectif, construction et rénovation urbaine,… Comment développer un service de tri efficace et adapté aux attentes des habitants ?

De la construction d’un bâtiment respectueux de l’environnement à l’aménagement d’espaces facilitant le tri des déchets, de nombreux élus s’interrogent sur les solutions à apporter à leur commune pour favoriser le développement durable.
Pour retrouver les bonnes pratiques déjà échangées, vous pouvez télécharger la fiche pratique de la thématique urbanisme et logement.

Telecharger la fiche

LES INITIATIVES "URBANISME & LOGEMENT"

  • Une visite à domicile d’ambassadeurs du tri

    Des sacs cabas pour le tri des emballages et un guide de tri sont remis aux habitants de Labruguière (81) lors du passage des ambassadeurs du tri à leur domicile. C’est l’occasion pour eux de rappeler et d’expliquer les consignes appliquées à la commune. À Vénissieux (69), les visites des ambassadeurs en porte-à-porte ont permis de diviser par deux les erreurs de tri.

  • Un local poubelle intégré au permis de construire

    À Sainte-Foy-lès-Lyon (69), la mairie demandait aux pro-priétaires et aux bailleurs d’intégrer directement dans leur permis de construire l’installation d’un local poubelle adapté aux logements, indiquant les consignes de tri avec clarté.

    Gérard Pattein - Adjoint au maire de Sainte-Foy-lès-Lyon
    Ce n’est pas au citoyen de s’organiser pour optimiser ces espaces de stockage ! Il faut lui donner les moyens d’agir.

  • Des points d’apport volontaire repensés

    La ville de Troyes (10) a fait le choix de généraliser les conteneurs de déchets enterrés pour les déchets ménagers, le papier, le verre et les emballages dans son centre-ville. Ils s'intègrent mieux au paysage urbain et préservent le cadre de vie des habitants en garantissant la propreté autour des conteneurs. Au Cellier (44), les conteneurs enterrés permettent également une plus grande capacité de stockage, optimisant de ce fait la collecte par les services publics. La mairie de Bonneville (74) accorde, quant à elle, une attention particulière à la propreté de ses points de collecte. En effet, les services de la ville ont constaté que les conteneurs sales avaient tendance à démotiver les habitants à faire le geste de tri. C’est pour cela que les 24 points de collecte que compte la ville viennent d’être rénovés en partenariat avec la Communauté de Communes Faucigny Glières.

  • Une formation spécifique pour les gardiens d’immeuble

    Les gardiens d’immeuble sont les interlocuteurs directs des habitants et ceux qui connaissent le mieux le local propreté. Aussi, la Communauté d’Agglomération Plaine Centrale du Val-de-Marne organise pour ses communes membres, comme à Créteil (94), des formations afin de leur expliquer comment sont traités les déchets après leur ramassage et leur expliquer les consignes de tri. À Cannes (06), les gardiens visitent en complément le centre de tri du département.

  • Un point d’apport volontaire dans la rue

    Afin de s’adapter à l’architecture de la nouvelle Résidence des Wagonnages, située en coeur de ville, la commune de Marles-les-Mines (62) a décidé de mettre en place des points d’apport volontaire. Ainsi, les camions peuvent en toute sécurité collecter les ordures ménagères, les emballages triés et le verre.

  • Les nouvelles technologies pour le tri

    Les habitants de Versailles (78) et de la collectivité de Versailles Grand Parc peuvent télécharger une application sur leur mobile afin de repérer tous les points de collecte à proximité : verre, cartons, piles, ampoules, etc. Pratique et ludique, cette application rappelle également les conditions d’accès en déchetterie.

  • Des solutions pour réduire les déchets

    À Nancy (54), en lien avec la Communauté Urbaine, 10 000 composteurs et 150 lombricomposteurs ont été vendus aux habitants et placés au bas des immeu-bles. En complément de ces achats, les habitants ont également été sensibilisés au tri et à la réduction des déchets, ainsi qu’à l’utilisation de ce type d’équipement. À Aiguillon (47), le maire propose des poules à ses habitants pour la somme d’un euro. En plus de pouvoir bénéficier d’oeufs frais tous les jours, elles permettent également de réduire le volume des fermentescibles jetés dans la poubelle des ordures ménagères.

  • Des éco-quartiers, des lieux pensés pour le développement durable

    L’éco-quartier d’Argonay (74) a été conçu dans le respect de normes environnementales. Tout a été pensé pour optimiser les performances thermiques et énergétiques mais aussi le traitement des déchets. Par exemple, des bornes à verre enterrées ont été installées au moment de la construction. De plus, tous les habitants ont accès à des jardins collectifs partagés leur permettant ainsi de faire du compost.

Ajouter un commentaire

Votre commentaire est soumis à modération.
Il ne sera affiché sur le site qu'après vérification par notre modérateur.

Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive
Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.
*