Ce site utilise des cookies pour son bon fonctionnement. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs

Rencontre Onet le Château

Vie locale et tourisme
11 juillet 2013

Le 11 juillet dernier, à Onet le Château, Jean-Louis Grimal, Président de l’Association des Maires de l’Aveyron et maire de Curan, invitait les maires de l’Aveyron à échanger leurs bonnes pratiques en matière de tourisme et de vie locale. A ses côtés, Claude Cayla, ancien maire de Belcastel et président des Plus Beaux Villages de France, et Raymond Rebellac, maire de Najac et représentant de l’Association Nationale des Maires des Stations Classées et des Communes Touristiques (ANMSCCT), occupaient la tribune, en compagnie de Christophe Neumann, responsable du projet 36000 pour le tri et Laure Poddevin, directrice régionale chez Eco-Emballages. Michel Rouquette, maire de Lacalm, animait cette rencontre et donnait la parole aux élus qui souhaitaient intervenir.

galerie photos
  • Christian NAUDAN Maire de Sainte-Eulalie d’Olt Les touristes respectent la beauté des villages et donc le tri, mais il faut aussi que ce soit agréable pour les habitants d’aller vider leurs ordures, y compris à l’extérieur.
  • Christophe NEUMANN
  • Claude CAYLA Maire de Belcastel et Président de l’association des Plus beaux villages de France maire de Belcastel et Président de l’association des Plus beaux villages de France
  • Claude CROS Ancien adjoint au maire du Monastère On fleurit le village pour que les gens ne le salissent pas, et dans l’espoir de devenir Plus Beau village de France ma principale préoccupation est de communiquer sur le tri et la collecte.
  • Claude CROS
  • Claudine BRU
  • Daniel CARRIE
  • Danièle BOURREL
  • Henri MALAVAL Anicen maire de Salles-Curan, et président de la communauté de communes de Lévezou-Pareloup Le tri sélectif dans les campings fréquentés par des touristes étrangers pose problème en raison de leur mauvaise information ou de leurs habitudes différentes. Pour contenter à la fois les gérants des hôtelleries de plein air et leurs touristes, nous effectuons deux tournées spécifiques.
  • Rencontre Onet le Château
  • Rencontre Onet le Château
  • Rencontre Onet le Château
  • Rencontre Onet le Château
  • Rencontre Onet le Château
  • Rencontre Onet le Château
  • Rencontre Onet le Château
  • Rencontre Onet le Château
  • Rencontre Onet le Château
  • Rencontre Onet le Château
  • Rencontre Onet le Château
  • Rencontre Onet le Château
  • Rencontre Onet le Château
  • Rencontre Onet le Château
  • Jean PRADALIER Maire d’Estaing Quand les touristes apprécient la propreté d’un village, ils réprimandent ceux qui jettent n’importe où
  • Jean-Louis GRIMAL Président de l’Association des Maires de l’Aveyron et maire de Curan Aujourd’hui 62% des produits de consommation se vendent en libre service. Avec 380 kilos de déchets par habitant et par an de nouvelles filières se sont créées, cela permet d’économiser l’énergie, les ressources naturelles, de soutenir l’économie et de créer des emplois.
  • Jean-Paul HATSCH
  • Joëlle TOURNIER
  • Laure PODDEVIN Directrice régionale d’Eco-Emballages L’Aveyron recycle 30kg de verre par habitant et par an, alors que la moyenne nationale est de 36 kilos. C’est un potentiel de 1000 tonnes chaque année, avec un enjeu financier fort, car on économise 130€ par tonne recyclée.
  • Marie-José LABORIE Ancienne Maire de La Couvertoirade Nous sommes vertueux. Chaque hameau possède sa colonne de verre, son point propreté et nous mettons a disposition des personnes âgées un conteneur pour le tri sélectif et du personnel pour amener les encombrants aux déchetteries.
  • Michel ROUQUETTE
  • Rencontre Onet le Château
  • Odile CASSEDE
  • Raymond REBELLAC Président du Sydom et maire de Morlhon Le Haut Les déchets sont une richesse, mais je n’arriverai à en convaincre habitants et touristes qu’avec l’appui des maires
  • Raymond REBELLAC
  • René MOUYSSET
  • Onet le Château, le 11 juillet 2013

    A l’occasion du développement de la collecte sélective des emballages ménagers, le maire est naturellement devenu la figure référente dans le domaine du tri et du développement durable pour ses habitants. 58% des habitants interrogés répondent en effet qu’ils font confiance à leur maire pour les questions de tri et de recyclage, même lorsque le maire a délégué sa compétence à l’intercommunalité. Partager les bonnes pratiques, échanger, débattre entre maires sur les enjeux du développement durable, du tri et du recyclage, tels sont les objectifs des rencontres organisées par l'AMF (Association des maires de France), les 101 associations départementales de maires, Mairie 2000, l’Association Nationale des Maires des Stations Classées et des Communes Touristiques et Eco-Emballages. Ce programme, 36 000 pour le tri, c'est donc un « tour de France », avec des rencontres organisées dans chaque département, ce sont 36 000 maires qui pourront s'exprimer avec leurs pairs et insuffler une dynamique citoyenne autour de six thématiques environnementales : urbanisme et logement, vie locale et tourisme, sport et culture, nouveaux arrivants, école et famille, propreté et espace public.

     

    Des solutions de tri adaptées au patrimoine architectural

    Jean-Louis Grimal, président de l’Association des Maires de l’Aveyron, se félicite de la présence des maires des dix « Plus beaux villages de France » que compte l’Aveyron. « Qui dit beau village dit propreté impeccable, et même si les intercommunalités s’occupent de la collecte, en tant qu’élus «acteurs terrain identifiés», notre responsabilité est évidente ». Patrice Couronne, ancien maire de Morlhon le Haut, et président du Syndicat départemental des ordures ménagères de l’Aveyron (SYDOM), note la difficulté pratique de récolter les déchets à l’intérieur d’une bastide aux rues étroites, d’où le choix de douze sites enterrés de grande contenance, toujours accessibles. Autre solution : placer les sites en périphérie de commune, à 150 mètres au moins du centre-ville.

     

    Aider les touristes de bonne volonté

    « Pour éviter l’amoncellement de déchets autour des poubelles de 100 litres sur l’axe principal, nous les avons remplacées par de jolies corbeilles, plus petites, parfaites pour recueillir cigarettes ou mouchoirs. Ainsi, quand un visiteur gâche le site en jetant mégots ou papiers par terre, les autres passants le lui reprochent » explique Jean Pradalier, maire d’Estaing. Jolies corbeilles, fleurissement, participent à la fierté d’appartenir à un beau village et engendrent un contrôle social, résume Christophe Neumann. Et « s’il y a suffisamment de conteneurs et de poubelles, les touristes sont aussi propres que les locaux » souligne René Mouysset, maire de Sauveterre de Rouergue. Jean-Paul Hatsch, maire de Peyre-Compregnac, se dit quant à lui « satisfait des touristes, qui sont bien réceptifs aux problématiques du tri. »

     

    L’importance de l’information

    « Les visiteurs ne sont pas des souilleurs ! S’ils trouvent un village propre, ils jettent rarement au sol » confirme Marie-José Laborie, ancienne maire de La Couvertoirade. Dans ce village, visité par 280 000 personnes en 2012 « chaque boutique et point d’accueil installe devant sa porte un cendrier fabriqué par un potier local. » Son problème : l’information. « Les offices de tourisme proposent des masses de documents gratuits qui créent des réflexes «  papivores ». On en remplit son sac et une fois sur le parking on s’en débarrasse dans les poubelles. » La solution : « un plan plastifié prêté contre une consigne de 1 euro : 80% des personnes le rapportent ». Qu’elle passe ou non par l’imprimé, l’information sur le tri et les déchets est fondamentale. Ainsi, chaque année, la municipalité de La Couvertoirade édite une plaquette sur les encombrants. Informer les élèves des écoles est également très important, relève Christian Naudan, ancien maire de Sainte Eulalie de Cernon, tandis que Michel Rouquette, maire de Lacalm, indique qu’il n’a pas mis « de poubelles sur les sentiers pédestres, mais simplement des bornes de tri à la sortie, en expliquant ce choix grâce à des panneaux : résultat impeccable ! ». Le président Jean-Louis Grimal appuie: « La communication est importante sur ces questions, le citoyen doit savoir la destination de ce qu’il trie, les nouvelles filières existantes. »

    Il existe néanmoins des visiteurs pour lesquels vacances est synonyme de laisser-aller. Raymond Rebellac est le maire de Najac, qui possède la plus grosse capacité d’hébergement du département. « Si tout se passe bien avec les villages de vacances et les campings, les occupants des gîtes renâclent parfois et des efforts de formation ont été faits ». « Le refus de la contrainte est souvent adopté par les résidents secondaires de notre commune située au bord du lac de Parelou », regrette Claudine Bru, maire d’Arvieu. « Chaque habitant doit se réapproprier son village pour qu’une certaine discipline se crée » conclue Jean-Louis Grimal, satisfait du nombre d’idées exprimées. Reste que les touristes étrangers ne trient pas tous de la même façon, relève Henri Malaval, maire de Salles-Curan, et président de la Communauté de Communes de Lévezou-Pareloup. Dans certains départements très fréquentés, des kits pour les touristes ont été conçus à destination des gérants de campings. « Il faut qu’il y ait un logo recyclage facile à comprendre sur les emballages, note Philippe Couronne, pour aider non seulement les étrangers mais aussi les locaux! »  En conclusion, Christophe Neumann se félicite de la volonté affichée, par les maires de tous ces beaux villages de préserver le charme de leur commune tout en améliorant le cadre de vie. La fierté des habitants, qui passe aussi par l’attribution de labels, Marianne d’Or ou Plus Beau village de France, entraîne le respect par les gens de l’extérieur.

    Pour retrouver l’intégralité des bonnes pratiques évoquées lors des rencontres, vous pouvez télécharger la fiche pratique de la thématique tourisme et vie locale.

    Telecharger la fiche
    Ajouter un commentaire

    Votre commentaire est soumis à modération.
    Il ne sera affiché sur le site qu'après vérification par notre modérateur.

    Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive
    Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.
    *