Ce site utilise des cookies pour son bon fonctionnement. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs

Rencontre Ardèche

Vie locale et tourisme
05 juin 2015

Monsieur Maurice WEISS, maire de Saint-Agrève et Président de l’Association des maires et des présidents de communautés de l’Ardèche, a invité le 05 juin dernier à Cornas et Vinezac les maires et élus locaux à se réunir pour partager leurs témoignages et initiatives locales en matière d’environnement et de développement durable, sur la thématique « Tourisme et Vie Locale ».

Madame Geneviève LAURENT – maire de Vogüé et Vice-Présidente de l’ANETT1 (présente à Vinezac), Monsieur Cédric D’IMPERIO – Vice-Président de l’Association des maires et des présidents de communautés de l’Ardèche, maire de Fabras et directeur du SIDOMSA (présent à Vinezac), Monsieur Richard QUEMIN - directeur régional (Eco-Emballages) et Monsieur Christophe NEUMANN – chef de projet 36 000 pour le tri, étaient également présents. Monsieur Patrice DREVET animait les rencontres et veillait à leur bon déroulement, en donnant la parole aux élus présents.

galerie photos
  • Rencontre 36 000 pour le tri Cornas et Vinezac (05 juin 2015)
  • Rencontre 36 000 pour le tri Cornas et Vinezac (05 juin 2015)
  • Rencontre 36 000 pour le tri Cornas et Vinezac (05 juin 2015)
  • Rencontre 36 000 pour le tri Cornas et Vinezac (05 juin 2015)
  • Rencontre 36 000 pour le tri Cornas et Vinezac (05 juin 2015)
  • Rencontre 36 000 pour le tri Cornas et Vinezac (05 juin 2015)
  • Rencontre 36 000 pour le tri Cornas et Vinezac (05 juin 2015)
  • Rencontre 36 000 pour le tri Cornas et Vinezac (05 juin 2015)
  • Rencontre 36 000 pour le tri Cornas et Vinezac (05 juin 2015)
  • Rencontre 36 000 pour le tri Cornas et Vinezac (05 juin 2015)
  • Rencontre 36 000 pour le tri Cornas et Vinezac (05 juin 2015)
  • Rencontre 36 000 pour le tri Cornas et Vinezac (05 juin 2015)
  • Rencontre 36 000 pour le tri Cornas et Vinezac (05 juin 2015)
  • Rencontre 36 000 pour le tri Cornas et Vinezac (05 juin 2015)
  • Rencontre 36 000 pour le tri Cornas et Vinezac (05 juin 2015)
  • Rencontre 36 000 pour le tri Cornas et Vinezac (05 juin 2015)
  • Rencontre 36 000 pour le tri Cornas et Vinezac (05 juin 2015)
  • Rencontre 36 000 pour le tri Cornas et Vinezac (05 juin 2015)
  • Rencontre 36 000 pour le tri Cornas et Vinezac (05 juin 2015)
  • Rencontre 36 000 pour le tri Cornas et Vinezac (05 juin 2015)
  • Rencontre 36 000 pour le tri Cornas et Vinezac (05 juin 2015)
  • Rencontre 36 000 pour le tri Cornas et Vinezac (05 juin 2015)
  • Rencontre 36 000 pour le tri Cornas et Vinezac (05 juin 2015)
  • Rencontre 36 000 pour le tri Cornas et Vinezac (05 juin 2015)
  • Rencontre 36 000 pour le tri Cornas et Vinezac (05 juin 2015)
  • Rencontre 36 000 pour le tri Cornas et Vinezac (05 juin 2015)
  • Rencontre 36 000 pour le tri Cornas et Vinezac (05 juin 2015)
  • Rencontre 36 000 pour le tri Cornas et Vinezac (05 juin 2015)
  • Rencontre 36 000 pour le tri Cornas et Vinezac (05 juin 2015)
  • Ardèche, le 05 juin 2015

    Le cadre de vie, et en particulier le tri sélectif, représente la plus forte attente des habitants vis-à-vis de leur maire2. En effet, 67% des habitants placent l’amélioration du cadre de vie en première compétence des élus3. Le maire est donc le premier référent des habitants et le prescripteur légitime du geste de tri.

    Aussi, pour répondre aux attentes des citoyens sur ces sujets, Eco-Emballages et l’AMF ont décidé de lancer le programme de rencontres thématiques 36 000 pour le tri : depuis 2012, 52 rencontres ont été organisées dans toute la France afin de partager expériences et initiatives locales entre les élus des 36 000 communes de France sur les thématiques relevant de leurs responsabilités et touchant aux questions environnementales.

    Cornas (matin)
    Vinezac (après-midi)

    Comment mettre en place une démarche de développement durable dans les communes touristiques ?

    Pour introduire ces 51ième et 52ième rencontres, Monsieur Bernard GINE, maire de Cornas (2 240 habitants) et Monsieur André LAURENT, maire de Vinezac (1 300 habitants), remercient l’Association des maires et des présidents de communautés de l’Ardèche ainsi qu’Eco-Emballages d’organiser ce type de réunion à destination des élus de l’Ardèche. Monsieur Christophe NEUMANN, chef de projet 36 000 pour le tri, débute les échanges en pointant du doigt l’importance de la propreté dans les communes touristiques : « La propreté est l’une des premières choses qui attire l’attention des touristes. C’est notamment comme cela qu’ils se souviendront de votre commune. Aussi, la propreté passe notamment par la mise en place d’un dispositif de tri efficace ».

    Monsieur Richard QUEMIN, directeur de la région Centre-Est (Eco-Emballages) présente les chiffres clés de la région Rhône-Alpes : « Nous étions quelque peu en retard mais sommes passés en 4 ans au-dessus de la moyenne nationale en matière de performance de tri ». Il termine en présentant les chiffres clés du département et l’enjeu du recyclage du verre : « En Ardèche, nous disposons d’une verrerie et d’un centre de tri. Saviez-vous qu’une bouteille en verre est faite à 98% de bouteilles en verre recyclées ? Nous devons redonner du sens au geste de tri : en triant, c’est toute une économie circulaire qui est favorisée. Pour se faire, Eco-Emballages a conçu la campagne Suivez-moi4, qui montre en plusieurs reportages vidéo le parcours d’un emballage trié, recyclé puis valorisé grâce à une balise GPS. C’est très parlant ».

    Monsieur Bernard GINE - Maire de Cornas
    Monsieur André LAURENT - Maire de Vinezac
    Monsieur Richard QUEMIN - Directeur régional

    Monsieur Joseph PEYRONNET, Vice-Président de la Communauté de Communes des Sources de la Loire (8 communes, 1 549 habitants) partage avec les élus les difficultés des communes liées aux dépôts sauvages : « Notre population peut plus que doubler en été. Mais nos habitants sont ceux qui nous posent le plus de problèmes, notamment à cause des dépôts sauvages que ces derniers peuvent faire. Nous avons décidé de déplacer les conteneurs isolés pour lutter contre ces déchets sauvages ». 

    Même initiative mise en place à Colombier-le-Vieux où Madame Béatrice FOUR, maire de la commune (663 habitants) a installé des îlots de propreté au centre du bourg.

    Cette démarche est saluée par Monsieur Christophe NEUMANN : « C’est le contrôle social : le comportement d’un individu est conditionné par la perception des autres. Si vous installez vos points d’apport volontaire à l’extérieur de la commune ou si vous les entourez de palissades, l’individu pourra venir déposer ce qu’il veut à l’abri des regards ».

    Monsieur Joseph PEYRONNET - VP de la CC des Sources de la Loire
    Madame Béatrice FOUR - Maire de Colombier-le-Vieux
    Monsieur Christophe NEUMANN - Chef de projet 36 000 pour le tri
    Monsieur Thierry DARD - Maire de St Barthélémy-le-Plain
    Monsieur Jean-François BORIE - Maire de Beaulieu

    Pour Monsieur Thierry DARD, maire de Saint Barthélémy-le-Plain (826 habitants), les touristes devraient avant tout être sensibilisés via les Offices de Tourisme. C’est ce que fait notamment la commune de la Couvertoirade (Aveyron, 177 habitants) qui plastifie le plan de la Ville et le remet aux touristes contre une consigne d’un euro. Résultat : 80% des personnes le rapportent, permettant d’éviter l’amoncellement de documents gratuits distribués en Office de Tourisme dans les corbeilles de rues. Monsieur Jean-François BORIE, maire de Beaulieu (469 habitants) et Vice-Président du SICTOBA, complète ce témoignage en citant l’exemple d’un Office du Tourisme qui, en partenariat avec sa collectivité, distribue aux touristes des petits sacs à dos comprenant une gourde (pour inciter à boire l’eau du robinet), des flyers rappelant les gestes éco-responsables à adopter et un cendrier de poche.

    La sensibilisation des administrés est essentielle dans la mise en œuvre d’une politique globale de développement durable. Il faut, sans cesse, rappeler les règles de bonne conduite et pointer du doigt les incivilités. A Saint-Sernin (1 632 habitants), Monsieur Jacques SARTRE, conseiller municipal, distribue aux élus présents le bulletin municipal de la commune, régulièrement utilisé pour rappeler les consignes de tri en vigueur. A Saint-Agrève (2 546 habitants), Maurice WEISS, maire et Président de l’Association des maires et des présidents de communautés de l’Ardèche, organise deux réunions publiques chaque année afin de sensibiliser ses habitants aux enjeux du développement durable sur la commune.

    Enfin, Monsieur Christophe NEUMANN invite les élus à se rendre sur le site Internet du Collectif des festivals engagés pour le développement durable en Bretagne, qui propose notamment des fiches « bonnes pratiques et retours d’expériences » à destination des organisateurs d’événements. Monsieur Régis OLLIER, adjoint à Ruoms (2 250 habitants) confirme que la mise en place de gobelets réutilisables lors de l’organisation d’événements communaux a nettement amélioré la gestion des déchets.

    Monsieur Maurice WEISS - Maire de Saint-Agrève et PAD 07
    Monsieur Régis OLLIER - Adjoint à Ruoms

    Quels sont les moyens à mettre en œuvre et les acteurs à contacter ?

    La thématique des déchets sauvages est un problème récurrent que partagent les maires des 2 rencontres de cette journée du 05 juin. Pour certains comme Monsieur Maurice AUDRAS, maire de Saint Victor (965 habitants), le problème concerne notamment les cyclistes qui abandonnent régulièrement leurs déchets au bord de la route. A Lanas (374 habitants), Marie-Christine DURAND, maire, constate des dépôts sauvages près des conteneurs situés sur les lieux de promenade : « Nous avons donné la consigne à nos employés municipaux d’essayer d’identifier ces individus qui ne respectent pas notre cadre de vie. S’ils y arrivent, un courrier leur est adressé. Depuis, deux personnes sont venues en mairie pour s’excuser ».

    Monsieur Maurice AUDRAS - Maire de St Victor
    Madame Marie-Christine DURAND - Maire de Lanas
    Monsieur Cédric D’IMPERIO - Maire de Fabras, VP ADM 07
    Madame Geneviève LAURENT - Maire de Vogüé et VP de l’ANETT

    Monsieur Richard QUEMIN cite l’exemple du SICTOBA qui met à la disposition des propriétaires de campings des équipements (bacs roulants, colonnes à verre…) et distribue 40 000 sacs de pré-collecte aux touristes venus y séjourner. « De plus, le personnel du SICTOBA offre son expertise technique afin d’identifier les points de localisation idéaux pour la mise en place des équipements ». Il ajoute que des outils dédiés sont disponible sur le site TrionsPlus6, permettant entre autres de télécharger le guide pratique du kit en camping et de personnaliser ses signalétiques de consignes de tri (logos, consignes, langues…).

    Monsieur Cédric D’IMPERIO, Vice-Président de l’Association des maires et des présidents de communautés de l’Ardèche, maire de Fabras (389 habitants) et directeur du SIDOMSA, explique que les campings de son territoire signent une charte liée à une redevance incitative, en plus d’être équipés d’un dispositif de collecte : « Dès l’arrivée des touristes, les gérants les sensibilisent ».

    La participation au concours des villes et villages fleuris, un partenariat avec des associations nationales (comme Vacances Propres7) ou l’obtention d’un label (Pavillon Bleu8, Clef Verte9) peuvent également contribuer au maintien de la propreté dans les communes. D’ailleurs, la commune de Saint Martin d’Ardèche (942 habitants) est la première à avoir signé avec Vacances Propres une charte contre les déchets sauvages.

    Pour conclure cette deuxième partie, Madame Geneviève LAURENT, maire de Vogüé (950 habitants) et Vice-Présidente de l’ANETT (ex Association des Maires des Stations Classées et des Communes Touristiques), explique les actions et l’accompagnement menés par l’association auprès des élus : « L’ANETT accompagne les communes qui souhaitent candidater à certaines labellisations. De plus, nous organisons chaque année « les Trophées de l’Escale » et « les Sceptres d’Or » dans le but de mettre en avant les communes engagées dans une stratégie globale de développement durable ». Elle ajoute que n’importe quelle commune peut adhérer à l’association, dont la mission principale est de défendre les intérêts des communes touristiques.

    Comment faciliter les gestes éco-responsables sur les lieux touristiques ?

    Les élus s’accordent sur l’importance d’impliquer la population dans les actions quotidiennes de la mairie afin de les transformer en véritables relais de la préservation de leur cadre de vie.

    Cependant, comment faut-il s’y prendre ? A Colombier-le-Jeune (580 habitants), Madame Nadine SERRETTE, adjointe, organise un nettoyage de printemps auquel participent les administrés. Les enfants prennent part à cet événement communal et ont d’ailleurs un rôle très important dans la promotion des gestes éco-responsables au sein de leur entourage. C’est une opinion que partage Monsieur Dominique ESPENEL, maire de Saint-Barthélémy-Grozon (499 habitants) : « Les enfants sont un facteur indéniable de réussite de la conduite de nos projets de développement durable ». A Villeneuve-de-Berg (2 871 habitants), Madame Sylviane VALCKE, conseillère municipale, explique que les enfants du Conseil Municipal des Jeunes ont été sensibilisés à la propreté et au tri des déchets et ce sont eux qui sensibilisent, à leur tour, les participants des manifestations organisées dans le village.

    D’autres communes vont encore plus loin et font collaborer jeunes et artistes professionnels pour repeindre des armoires électriques et autres mobiliers urbains régulièrement victimes de dégradations. Au Grand Montauban (Tarn-et-Garonne, 8 communes, 69 394 habitants) et à Metz (Moselle, 119 551 habitants), les jeunes ont travaillé en amont avec les comités de quartier concernés et ont réalisé ce type de peinture avec des graffeurs professionnels.

    Madame Nadine SERRETTE - Adjointe à Colombier-le-Jeune
    Monsieur Dominique ESPENEL - Maire de St Barthélémy-Grozon
    Madame Sylviane VALCKE - Conseillère à Villeneuve de Berg

    Enfin, Eco-Emballages met quant à lui gratuitement à la disposition des élus le kit pédagogique clef-en-main Tri-Master. L’inscription se fait en ligne par les mairies sur le site www.trimaster.fr.

    Pour conclure ces rencontres riches en échanges, Monsieur Christophe NEUMANN insiste sur le rôle clef des élus dans la préservation du cadre de vie de leurs habitants : « Vos administrés vous attendent sur les questions de propreté et de tri. Vos échanges ont bien démontrés qu’il existe de nombreux leviers de progression pour améliorer la collecte sélective et la propreté sur le territoire ».

    Pour aller plus loin – les liens utiles :

    1Association Nationale des Elus des Territoires Touristiques : www.communes-touristiques.net
    2Les mots du maire, AMF, novembre 2013
    3Enquête Viavoice, mars 2014
    4Pour en savoir plus sur la campagne Suivez-moi et les reportages vidéos : www.ecoemballages.fr/suivezmoi/
    5Pour en savoir plus sur le Collectif des festivals engagés pour le développement durable en Bretagne : www.lecollectifdesfestivals.org
    6www.trionsplus.fr 
    7Site de l’Association : www.vacancespropres.com  
    8Site de l’Association : www.pavillonbleu.org
    9Site de l’Association : www.clefverte.org 

    Pour retrouver l’intégralité des bonnes pratiques évoquées lors des rencontres, vous pouvez télécharger la fiche pratique de la thématique tourisme et vie locale.

    Telecharger la fiche
    Ajouter un commentaire

    Votre commentaire est soumis à modération.
    Il ne sera affiché sur le site qu'après vérification par notre modérateur.

    Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive
    Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.
    *