Ce site utilise des cookies pour son bon fonctionnement. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs

Tourisme et vie locale

Consignes de tri adaptées, sensibilisation des visiteurs, labels, événementiels,… Quels leviers pour la conduite d’une politique globale de tourisme éco-responsable ?

De l’aménagement des communes touristiques pour favoriser la collecte des déchets à la préservation des ressources naturelles de ces lieux, les maires s’interrogent sur les solutions à apporter aux problématiques environnementales d’autant plus complexes dans des communes qui accueillent beaucoup de touristes.

Pour retrouver les bonnes pratiques déjà échangées, vous pouvez télécharger la fiche pratique de la thématique tourisme et vie locale.

Telecharger la fiche

LES INITIATIVE "TOURISME & VIE LOCALE"

  • Une consigne pour le plan de la ville

    Les offices du tourisme proposent beaucoup de documents gratuits aux touristes, qui se servent en grande quantité et en jettent beaucoup dans les poubelles à la sortie. Pour faire face à ces réflexes papivores, la Couvertoirade (12) a mis en place des plans plastifiés de la ville contre une consigne d’un euro. Résultat : 80% des personnes le rap-portent à l’office du tourisme et les poubelles ne sont plus remplies de documents touristiques.

  • Une adaptation des supports d’information

    Pour pallier l’augmentation de la population durant les pics touristiques, la commune de Rocher (07) a certes ajouté des conteneurs collectifs, mais a surtout traduit ses auto-collants et consignes de tri disponibles dans les locaux propreté en plusieurs langues.

  • La sensibilisation de la population aux dépôts sauvages

    La mairie de Sainte-Rose (971) a recruté des jeunes en service civique pour concevoir une campagne d’information pour lutter contre les dépôts sauvages dans la nature. Ils assurent également une mission de communication de pro-ximité en allant à la rencontre des habitants et des touristes afin de les sensibiliser aux gestes éco-responsables. La radio consacre des temps d’antenne sur la préservation des milieux naturels de l’île.

  • De la récupération en faveur du tri

    À La Désirade (971), des filets de pêche ont été récupérés afin de construire des paniers de baskets. Ces derniers sont utilisés en guise de bornes d’apport volontaire pour les emballages plastiques. Une belle opération qui attire l’attention des citoyens et les incite à mieux trier.

  • Des labels en faveur du développement durable

    En s’engageant dans une démarche de labellisation, certaines municipalités affirment leur volonté de développer un tourisme responsable, contribuant au rayonnement des communes et à l’attraction de nouveaux visiteurs. Saint-Martin d’Ardèche (07) a été la première commune à signer la Charte pour la lutte contre les déchets sauvages avec l’association Vacances Propres. L’écolabel Pavillon Bleu, quant à lui, récompense les étangs, les ports, les lacs, les plages, etc. C’est le cas de la ville de Gravelines (59), qui a été récompensée pour sa politique environnementale globale et pour la gestion de ses plages.

  • Un ramassage de déchets en haut des pistes

    Les stations de sport d’hiver sont de plus en plus confrontées à l’accumulation des déchets laissés par les skieurs et randonneurs après leur passage. Aussi, l’Association Nationale des Maires de Station de Montagne a rédigé la Charte Nationale en Faveur du Développement Durable dans les Stations de Mon-tagne, en partenariat avec l’association Mountain Riders. La commune de Macôt-la-Plagne (73) s’est engagée dans une politique de développement durable en signant cette charte pour ses pistes. La commune sensibilise les usagers de la station (habitants, commerçants, touristes…) afin d’encou-rager les comportements éco-responsables. Mountain Riders organise des opérations de ramassage des déchets sur les pistes. Bilan de la saison 2014 : 7200 volontaires dans 110 stations pour 93 tonnes de déchets ramassées, soit une moyenne de 500 kg ramassés par station.

  • La préservation du patrimoine naturel

    La mairie de Saint-Cergues (74) travaille en étroite collaboration avec son école et ses associations pour mettre en valeur son patrimoine naturel. Ensemble, ils ont lancé des actions qui contribuent à préserver l’environnement : gestion différenciée des espaces verts (arrosage avec eaux de pluie, abandon des pesticides), mise en place d’une ruche municipale, création d’un verger municipal...

  • L’importance des relais pour diffuser les bons messages

    Les maires ont bien compris l’importance de s’appuyer sur des relais pour diffuser les bons messages aux habitants et aux touristes, notamment en ce qui concerne les consignes de tri. Ainsi, à Saint-Pierre de la Réunion (974), les agents qui sont en contact avec le grand public sont formés pour pouvoir répondre à leurs questions. La mairie des Abymes (971) s’est rapprochée des associations présentes sur son territoire afin qu’elles relaient les bons messages auprès de leurs membres.

Ajouter un commentaire

Votre commentaire est soumis à modération.
Il ne sera affiché sur le site qu'après vérification par notre modérateur.

Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive
Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.
*