Ce site utilise des cookies pour son bon fonctionnement. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs

Les rencontres
36000 pour le tri

Rencontre Vannes

Sport et culture
04 décembre 2014

Monsieur le Maire, Président de l’Association des Maires et des Présidents d’EPCI du Morbihan, Jacques LE NAY, a invité le 04 décembre dernier à Vannes les maires et élus locaux à se réunir pour partager leurs témoignages et initiatives locales en matière d’environnement et de développement durable, sur la thématique « Sport et Culture ».

Monsieur Johann LECONTE – Directeur des relations élus locaux et associations (Eco-Emballages), Madame Catherine LE POBER – Directrice régionale (Eco-Emballages) et Monsieur Jean-François MEAUDE, Directeur du Comité Départemental Olympique et Sportif (CDOS) du Morbihan, étaient également présents. Monsieur Patrice DREVET animait la rencontre et veillait à son bon déroulement, en donnant la parole aux élus présents.

Vannes, 04 décembre 2014

Le cadre de vie et en particulier le tri sélectif représente la plus forte attente des habitants vis-à-vis de leur Maire*. En effet, 67% des habitants placent l’amélioration du cadre de vie en première compétence des élus**. Le maire est donc le premier référent des habitants et le prescripteur légitime du geste de tri.

Aussi, pour répondre aux attentes des citoyens sur ces sujets, Eco-Emballages et l’AMF ont décidé de lancer le programme de rencontres thématiques 36 000 pour le tri : depuis 2012, plus de 40 rencontres ont été organisées dans toute la France afin de partager expériences et initiatives locales entre les maires de chacune des 36 000 communes de France sur les thématiques relevant de leurs responsabilités et touchant aux questions environnementales.

Monsieur Pierric LE FUR - Maire de Sainte-Hélène

Comment mettre en place une démarche de développement durable à l’occasion de manifestations sportives et culturelles ?

La Bretagne est une région très dynamique en termes d’événements sportifs et culturels et en organisent plus de 375 chaque année. Ils impliquent donc un afflux de population important, de la consommation de boissons et de nourriture, de sanitaires, d’électricité... Aussi, il est important de savoir comment limiter les impacts environnementaux avant, pendant et après chaque manifestation. Monsieur Pierric LE FUR, maire de Sainte-Hélène (1 126 habitants) partage avec les élus présents l’exemple du Festival Interceltique de Lorient1, où une personne est positionnée à côté de chaque dispositif de collecte des déchets afin de contrôler son contenu et de sensibiliser les festivaliers. Monsieur Pierric LE FUR ajoute qu’un dispositif de gobelets réutilisables est également mis en place lors de cette manifestation : « Les gobelets ne sont pas forcément rendus car les festivaliers les gardent en souvenir. Cependant, le but recherché est atteint : il n’y a plus de gobelets par terre et l’organisateur a pu rentrer de la trésorerie grâce aux consignes. En revanche, ces derniers s’envolent. Il faut donc y porter une grande attention ».

Monsieur Jean-François MEAUDE - Président du CDOS 56

Monsieur Jean-François MEAUDE, Président du Comité Départemental Olympique et Sportif du Morbihan2 (CDOS) renchérit : « Les problèmes majeurs des gobelets réutilisables sont le nettoyage et le stockage car le plastique est difficile à nettoyer et à sécher. Si les festivaliers conservent ces gobelets collectors, c’est une bonne nouvelle ».

Madame Marylène CONAN - Maire de Sulniac

Pour Madame Marylène CONAN, maire à Sulniac (3 298 habitants), il reste encore à convaincre : « Certaines personnes comprennent rapidement l’intérêt écologique et économique des gobelets réutilisables. En revanche, d’autres voient avant tout l’aspect pratique des gobelets en plastique à usage unique ».

Monsieur Frédéric LE GARS - Maire du Palais

Quels sont les moyens à mettre en œuvre ?

Monsieur Frédéric LE GARS, maire du Palais (2 578 habitants) insiste sur la mutualisation des ressources et des idées dans la mise en œuvre du développement durable lors d’événements : « Des toilettes sèches ont été construites à l’initiative des jeunes en partenariat avec des artisans locaux. Ces toilettes sont depuis prêtées à d’autres associations dans le cadre de l’organisation de manifestations en pleine nature ». Un nombre suffisant de poubelles doit être mis en place, et ce à des endroits stratégiques : « Le CDOS était récemment présent à un événement rassemblant plus de 1 800 jeunes. Un stand distribuait aux enfants des goodies emballés dans des petits sachets en plastique. Une bonne partie de ces sachets a été jetée par terre car il n’y avait aucune poubelle dans les environs » constate Monsieur Jean-François MEAUDE. De la vaisselle compostable, ou de la vraie vaisselle dans le cas d’une location de salle des fêtes, peut être utilisée en complément des gobelets réutilisables. Une solution qu’approuve Monsieur Pierric LE FUR : « Les assiettes à usage unique sont collectées et forment un volume d’ordures ménagères non négligeable ». Des composteurs, lombricomposteurs et autres poulaillers peuvent également permettre d’alléger le poids des poubelles collectées lors de ces manifestations. « Une poule consomme jusqu’à 150kg de déchets fermentescibles par an » précise Monsieur Frédéric LE GARS.

Enfin, les élus présents s’expriment sur la problématique des balises en plastique utilisées lors des manifestations sportives et culturelles, en particulier celles organisées en plein air : « Ces rubans rouge et blanc sont dans la grande majorité des cas en plastique et restent après l’événement. Elles polluent le paysage et l’environnement » rappelle Monsieur Jean-François MEAUDE.

« Pourquoi ne pas signer une charte entre les organisateurs et la commune accueillant l’événement ? Elle spécifierait l’enlèvement obligatoire des balises, par exemple. Si le cahier des charges n’est pas respecté, l’autorisation pour l’organisation de la manifestation l’année suivante ne sera pas accordée » propose Monsieur Frédéric LE GARS. « C’est effectivement une bonne idée, renchérit Madame Marylène CONAN. Le Téléthon est organisé dans ma commune et je penserai l’année prochaine à exiger que les balises soient enlevées au plus tard deux jours après l’événement ».

Comment favoriser l’engagement environnemental des citoyens au travers de ces événements ?

Monsieur Johann LECONTE, Directeur des relations élus locaux et associations chez Eco-Emballages, insiste sur l’importance de la sensibilisation des usagers : « Certes, il est nécessaire de mettre en place un dispositif de collecte des emballages performant à des endroits clefs du festival, mais il est surtout essentiel de communiquer auprès des festivaliers en mobilisant une équipe de volontaires sur place, prête à expliquer les bons gestes à adopter ». Un point de vue que partage Monsieur Alain LAUNAY, Vice-Président de l’Association des Maires et des Présidents d’EPCI du Morbihan et maire de la commune de Pleucadeuc (1 754 habitants) : « Le Pont du Rock est une grande manifestation musicale qui accueille sur notre territoire 20 000 personnes par an. Nous avons remarqué une nette amélioration des performances de tri. La raison : l’information des festivaliers, qui s’est intensifiée ces deux dernières années ».

Monsieur Johann LECONTE - Directeur relations élus et associations
Monsieur Alain LAUNAY - Maire de Pleucadeuc

Madame Marylène CONAN insiste sur la persévérance : « Les sportifs avaient pour habitude de laisser leur bouteille d’eau vide dans notre salle des fêtes après leur entrainement. Nous avons dû insister pour qu’ils aillent les jeter dans la bonne poubelle ».

Monsieur Jean-Pierre LE FUR, maire de Berné (1 551 habitants) souligne l’efficacité des Conseils Municipaux de Jeunes dans la conduite d’actions en faveur du développement durable. C’est notamment le cas lors du Grand Prix de Plouay, où les jeunes sensibilisent les auto-caristes, les coureurs et le public au tri sélectif. Dans sa commune, Monsieur Alain LAUNAY organise tous les ans un nettoyage de printemps avec les jeunes de son Conseil Municipal.

La commune de la Trinité-sur-Mer (1 635 habitants) imagine quant à elle des bateaux à base de cartons afin de sensibiliser petits et grands au tri des déchets, explique Madame Réjane PLUNIAN, Directrice Générale des Services.

Monsieur Alain LAUNAY conclut ce moment d’échanges sur les problématiques liées au développement durable que chaque maire rencontre au quotidien : « Nous devons trouver ensemble des idées pour une meilleure intégration de ces problématiques dans l’organisation de nos manifestations ».

Pour aller plus loin : les liens utiles

1 Le Festival Interceltique de Lorient : www.festival-interceltique.com

2 CDOS du Morbihan : morbihan.franceolympique.com

 

* Les mots du Maire, AMF, novembre 2013

** Enquête Viavoice, mars 2014

Pour retrouver l’intégralité des bonnes pratiques évoquées lors des rencontres, vous pouvez télécharger la fiche pratique de la thématique sport et culture.

Telecharger la fiche
Ajouter un commentaire

Votre commentaire est soumis à modération.
Il ne sera affiché sur le site qu'après vérification par notre modérateur.

Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive
Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.
*