Ce site utilise des cookies pour son bon fonctionnement. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs

Les rencontres
36000 pour le tri

Rencontre Rhône

Sport et culture
23 avril 2015

Madame le Maire, Présidente de l’Association des maires du département du Rhône et de la Métropole de Lyon, Claire PEIGNÉ, a invité le 23 avril dernier à Charbonnières-les-Bains les maires et élus locaux à se réunir pour partager leurs témoignages et initiatives locales en matière d’environnement et de développement durable, sur la thématique « Sport et Culture ».

Monsieur Christophe NEUMANN - chef de projet 36 000 pour le tri, Monsieur Richard QUEMIN – directeur de la région centre-est (Eco-Emballages) et Madame Maud LELIÈVRE, déléguée générale de l’association Les Eco-Maires, étaient également présents. Monsieur Patrice DREVET animait la rencontre et veillait à son bon déroulement, en donnant la parole aux élus présents.

Rhône, le 23 avril 2015

Le cadre de vie, et en particulier le tri sélectif, représente la plus forte attente des habitants vis-à-vis de leur Maire1. En effet, 67% des habitants placent l’amélioration du cadre de vie en première compétence des élus2. Le maire est donc le premier référent des habitants et le prescripteur légitime du geste de tri.

Aussi, pour répondre aux attentes des citoyens sur ces sujets, Eco-Emballages et l’AMF ont décidé de lancer le programme de rencontres thématiques 36 000 pour le tri : depuis 2012, 48 rencontres ont été organisées dans toute la France afin de partager expériences et initiatives locales entre les maires de chacune des 36 000 communes de France sur les thématiques relevant de leurs responsabilités et touchant aux questions environnementales.

Comment mettre en place une démarche de développement durable à l’occasion de manifestations sportives et culturelles ?

Madame Claire PEIGNE - PAD 69 et maire de Morancé
Monsieur Richard QUEMIN - Directeur régional

Pour introduire cette demi-journée, Madame Claire PEIGNÉ, maire de Morancé (2 104 habitants) et Présidente de l’Association des maires du département du Rhône et de la Métropole de Lyon, souligne l’importante de cette rencontre 36 000 pour le tri, en particulier en début de mandat, afin de repartir avec une boîte à outils et des interlocuteurs sur le territoire.

La thématique du jour est celle de l’organisation de manifestations éco-responsables et de la sensibilisation des habitants/participants aux gestes éco-citoyens. Monsieur Richard QUEMIN, directeur régional (Eco-Emballages) insiste sur le rôle essentiel que jouent les élus dans la réussite de ces événements : « Eco-Emballages a 147 collectivités sous contrat dans la région, dont 6 dans le Rhône. Plus nous motivons les habitants à trier à leur domicile, plus nous arriverons à les convaincre de trier lors de manifestations sportives et culturelles ».

Maud LELIÈVRE, déléguée générale des Eco-Maires3, présente l’Association et les actions concrètes qu’elle développe en accompagnant au quotidien les communes : « Nous avons travaillé au début des années 2000 avec des communes organisant déjà des festivals, afin de les éco-concevoir. Des solutions en amont ont ainsi été mises en place afin de réduire leur impact environnemental. Nous avons observé des résultats très parlants : nous avons réussi à réduire de près de 60% la consommation d’eau durant l’événement, et nous sommes passés de 5.2kg à 4.5kg de déchets produits par personne. Pour une manifestation de grande ampleur, cette baisse n’est pas négligeable ». Elle ajoute que de nombreuses actions peuvent être entreprises sur la communication, les transports, la politique d’achat ou encore la gestion des déchets.

Madame Maud LELIÈVRE - Déléguée générale (Eco-Maires)
Monsieur Michel MATHEY - Conseiller municipal à Neuville-sur-Saône

D’autres associations accompagnent les organisateurs de manifestations. Le site Internet du Collectif des festivals engagés pour le développement durable et solidaire en Bretagne4 ou celui de l’AREMACS5 proposent des fiches bonnes pratiques et des exemples concrets qui peuvent leur être utiles. Le site de l’ADERE6 (auto-diagnostic environnemental pour les responsables d’événements) et celui du Ministère des Sports7 disposent également d’outils et de liens intéressants destinés aux responsables d’événements soucieux de prendre en compte l’impact environnemental, économique et social de leur manifestation.

Monsieur Michel MATHEY, conseiller municipal à Neuville-sur-Saône (7 204 habitants) souligne le travail effectué par les fédérations et les comités régionaux/départementaux/nationaux de sport. Aussi, le Comité Régional Olympique et Sportif de Rhône-Alpes8 a élaboré une charte et un label des manifestations sportives éco-responsables. Les associations peuvent candidater au label « Développement Durable : le sport s’engage » et ainsi participer au concours valorisant les initiatives les plus engagées.

Quels sont les moyens à mettre en œuvre ?

Monsieur Jean-Paul CHEMARIN - Maire de Corcelles-en-Beaujolais
Monsieur René MARTINEZ - Président du SITOM Sud-Rhône
Monsieur Bernard DUCRUET - Maire-adjoint à Simandres

Des équipements peuvent être très simplement mis en place par la Mairie afin de faciliter les comportements responsables des participants et faciliter le nettoyage à l’issue de la manifestation. Certains utilisent de la vraie vaisselle.

D’autres comme Monsieur Jean-Paul CHEMARIN, maire de Corcelles-en-Beaujolais (871 habitants), vendent des gobelets réutilisables : « Nous cédons les gobelets à nos associations à 10 centimes par unité, qu’ils revendent avec une caution d’un euro. Si le gobelet n’est pas rendu, cela leur permet même de faire des bénéfices et d’éviter les problèmes de lavage que nous pouvons avoir avec ces gobelets, qui doivent être bien séchés avant leur conservation afin d’éviter la moisissure ».

Le SITOM Sud-Rhône9 (28 communes, 83 000 habitants) met également à la disposition de ses collectivités ce type de dispositif. Monsieur René MARTINEZ, Président, explique concrètement l’importance d’encourager le geste de tri durant les manifestations sportives et culturelles… et au domicile des habitants : « Grâce au diagnostic de nos ordures ménagères, nous pouvons aujourd’hui dire que 50% d’entre eux sont recyclables. Nous évacuons 45 000 tonnes de déchets par an, dont 15 000 sont incinérées. Notre facture annuelle d’incinération s’élève à 1 600 000 euros. De ce fait, nous brûlons 800 000 euros de déchets, qui seraient pourtant valorisables. C’est un manque à gagner conséquent car nous ne pouvons pas non plus compter sur les recettes supplémentaires qu’engendrait la vente de ces matériaux recyclés ».

Les élus présents s’accordent sur la nécessité d’engager les organisateurs dans le but d’assurer le bon déroulement des événements. Monsieur Bernard DUCRUET, maire-adjoint à Simandres (1 692 habitants) confie ses difficultés à gérer les déchets laissés par les exposants lors de son vide-grenier annuel. Pour répondre à ce problème, plusieurs élus apportent des solutions concrètes. Ainsi, Monsieur Antoine DUPERRAY, maire d’Oingt (640 habitants) a interdit les flyers sur les voitures durant ses manifestations et met en place à l’entrée du village un espace spécifique de panneaux dédiés à l’affichage.

Dans la commune de Morancé, Madame Claire PEIGNÉ fait signer un règlement à ses exposants. Ils s’engagent ainsi par écrit lors de leur inscription à jeter leurs déchets à l’issue de la manifestation. « Nous avons réalisé en 2013 un reportage photo sur l’état du village à la fin de notre vide-grenier. C’est très parlant. Depuis, nous convoquons les organisateurs avant, pendant et après chaque événement. Nous leur remettons un sac poubelle et un document rappelant l'interdiction de laisser les déchets et l'obligation de reprendre les invendus. Lors de l’année du lancement de l’interdiction, nous avons effectué le nettoyage des rues avec notre équipe. J’ai été effaré de voir que l’un de mes agents avait failli se trancher la main avec un cadre invendu. Les organisateurs ne se rendent pas compte ! Je pense que nous devons être fermes : si les consignes ne sont pas respectées, il n’y aura pas d’édition l’année qui suit. Il faut tous jouer le jeu ».

Monsieur Antoine DUPERRAY - Maire d’Oingt
Monsieur Bernard MILAN - Conseiller municipal à St Martin-en-Haut
Monsieur Bernard PAGET - Maire-adjoint à Dardilly

Monsieur Bernard MILAN, conseiller municipal à Saint Martin-en-Haut (3 847 habitants) souligne les difficultés rencontrées lors de la location de la salle des fêtes du village : « Tout le monde est pressé de partir et les locataires jettent leurs déchets n’importe comment ». Monsieur René MARTINEZ apporte une solution : « Nous avons mis en place dans plusieurs de nos communes une caution incitative : cette dernière est passée de 50 à 300 euros. Le personnel de la mairie vérifie lors de la remise des clefs si le tri a bien été effectué. Dans le cas contraire, ils leur demandent de revenir trier. Les organisateurs doivent garder leur sens civique : s’ils trient à leur domicile, pourquoi ne ferait-il pas de même dans la salle communale ? ». Il propose : « D’ailleurs, pourquoi ne pas nommer un responsable environnement dans chaque association ? ».

Monsieur Bernard PAGET, maire-adjoint à Dardilly (8 519 habitants), encourage ses collègues à inciter leurs associations à poursuivre leurs efforts environnementaux : « Nous offrons une prime supplémentaire aux associations qui investissent dans du matériel réutilisable, comme des gobelets par exemple ».

Comment favoriser l’engagement environnemental des citoyens au travers de ces événements ?

Monsieur Christophe NEUMANN - Chef de projet 36 000 pour le tri
Madame Mariane PLOCKYN - Maire-adjointe à Charbonnières-les-Bains
Madame Christine CALLAMARD - Maire-adjointe de Genas

Monsieur Christophe NEUMANN, chef de projet 36 000 pour le tri et également directeur de la région Est (Eco-Emballages), partage son expérience lors de la mise en place du tri sur le festival des Eurockéennes de Belfort (Territoire de Belfort, 130 000 visiteurs sur 4 jours) : « Nous le voyons dans les autres thématiques traitées lors des rencontres 36 000 pour le tri : nous devons interpeller les usagers de façon originale si l’on veut faire évoluer leurs comportements. Ainsi, les organisateurs ont mis en place un panier de basket pour permettre aux festivaliers de lancer leurs emballages à trier ».

A Charbonnières-les-Bains (4 851 habitants), Madame Mariane PLOCKYN, maire-adjointe, explique que la mairie installe à l’entrée du gymnase un stand de l’organisme Le Relais lors de l’organisation de forum. Résultat : 800 kg de vêtements et chaussures récoltés en fin de journée.

Pour Madame Christine CALLAMARD, maire-adjointe de Genas (12 355 habitants), la question de « comment éduquer les gens à la propreté ? » reste en suspens. La réponse est évidente pour Monsieur Bernard DUCRUET : « On y arrive tout doucement en faisant des piqûres de rappel régulières. Mais surtout, nous faisons beaucoup de progrès car nous passons par les écoles. Les enfants sont intransigeants avec leurs parents ».

A La Tour de Salvagny (3 851 habitants), Monsieur Jacques DEBORD, maire-adjoint, explique que les membres du Conseil Municipal des Enfants passent de stand en stand lors du vide-grenier afin de distribuer les sacs poubelles et rappeler les consignes de nettoyage aux exposants.

Pour Monsieur Jacques BLANCHIN, conseiller municipal à Tassin-la-Demi-Lune (21 024 habitants), il est nécessaire de rappeler le sens et la récompense qui est attribuée aux efforts fournis par les enfants : « Nous collectons les cartouches d’encre à l’école et à la fin de l’année, nous offrons une petite récompense financière à la classe qui a le plus trié, leur permettant ainsi d’alléger le montant des sorties scolaires ».

A La Tour de Salvagny (3 851 habitants), Monsieur Jacques DEBORD, maire-adjoint, explique que les membres du Conseil Municipal des Enfants passent de stand en stand lors du vide-grenier afin de distribuer les sacs poubelles et rappeler les consignes de nettoyage aux exposants.

Pour Monsieur Jacques BLANCHIN, conseiller municipal à Tassin-la-Demi-Lune (21 024 habitants), il est nécessaire de rappeler le sens et la récompense qui est attribuée aux efforts fournis par les enfants : « Nous collectons les cartouches d’encre à l’école et à la fin de l’année, nous offrons une petite récompense financière à la classe qui a le plus trié, leur permettant ainsi d’alléger le montant des sorties scolaires ».

Monsieur Jacques DEBORD - Maire-adjoint à la Tour de Salvagny
Monsieur Jacques BLANCHIN - Conseiller municipal à Tassin-la-Demi-Lune

Monsieur Christophe NEUMANN présente le kit pédagogique clef-en-main Tri-Master10, mis gratuitement à la disposition des municipalités.

Pour conclure cette rencontre d’échanges, Madame Maud LELIÈVRE insiste sur la coopération de l’ensemble des parties prenantes dans l’organisation de manifestations éco-responsables : « Il faut échanger, mutualiser. Les acteurs doivent se retrouver autour d’une table pour trouver des solutions communes : enseignes de restauration rapide, exposants,… Nous avons tous à y gagner ».

Pour aller plus loin – les liens utiles :

1 Les mots du Maire, AMF, novembre 2013
2 Enquête Viavoice, mars 2014
3 Les Eco-Maires : www.ecomaires.com – Facebook - Twitter
4 Le Collectif des festivals engagés pour le développement durable et solidaire en Bretagne : www.lecollectifdesfestivals.org
5 AREMACS : www.aremacs.com
6 ADERE : www.evenementresponsable.fr
7 Ministère des sports : developpement-durable.sports.gouv.fr
8 Comité Régional Olympique et Sportif Rhône-Alpes : rhonealpes.franceolympique.com
9 SITOM Sud-Rhône : www.sitom-sud-rhone.com
10 Tri-Master : www.trimaster.fr