Ce site utilise des cookies pour son bon fonctionnement. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs

Rencontre Laval

Sport et culture
6 juin 2012

Pour répondre aux attentes des concitoyens sur les sujets liés au développement durable, Eco-Emballages et l’Association des maires de France organisent pour tous les maires une série de rencontres locales « 36 000 pour le tri » pendant les cinq prochaines années. Ces rencontres ont pour vocation de favoriser les échanges de bonnes pratiques entre maires.

Les meilleurs moments
  • Michel Raimbault Maire de Livré La Touche « Notre syndicat mixte de traitement des déchets a placé un composteur à proximité de la cantine municipale. Tous les habitants ont été sensibilisés à l’utilisation de ce composteur, et notamment les enfants de notre école. Les familles peuvent aussi venir déposer leurs déchets quand elles le souhaitent. Après six à huit mois de fermentation, le compost est mis à leur disposition. »
  • Jean Rapy Maire de Saint Pierre des nids « A l’occasion des manifestations du village, nous avons prévu des bacs pour le tri des déchets. Nous avons sensibilisé tous les partenaires et ça marche bien ! Nous utilisons également le bulletin municipal pour faire passer le message. Notre démarche va aussi plus loin avec l’achat de chopes pour les boissons. Nous n’utilisons plus de gobelets jetables ! »
  • Jean-Pascal Henri Chargé de mission développement durable de la Ville de Mayenne « Nous avons créé un programme d’accompagnement pour les associations souhaitant s’engager dans des actions de développement durable. Sous forme de groupes de travail, nous leur donnons les clés pour adopter les bons gestes et mettre en place leurs initiatives « développement durable ». Chacun y échange aussi ses bons tuyaux pour faire avancer la démarche de l’autre. »
  • Norbert Bouvet Ancien Président de l’AMF 53 (Mayenne) « Les élus ont fait un travail extraordinaire pour déployer le tri sélectif ménager dans leurs communes. Le tri lors d’événements sportifs et culturels n’était alors pas leur priorité. Aujourd’hui, ils sont de plus en plus nombreux à globaliser leur démarche de développement durable pour organiser des manifestations plus « propres ». Il faut les aider et les encourager à communiquer, à trouver les bons messages et les bons outils. »
  • Catherine Le Pober Responsable Régionale Ouest de Eco-Emballages « Lorsqu’une manifestation culturelle ou sportive est organisée dans une petite commune, les équipes municipales doivent parfois faire face, le lendemain, à la gestion des déchets et la remise en état des lieux. Or, bien souvent, ce n’est pas de leur ressort ni de leur responsabilité. Il ne faut plus hésiter à mobiliser les organisateurs en amont ; ils sont d’ailleurs soit demandeurs, soit volontaires. Rarement réfractaires ! »
  • Bernard Jacquet Ancien Adjoint au Maire de Mée « Nous sommes en train de construire une salle des fêtes et nous réfléchissons encore à la manière de prévoir le ramassage du verre et des cartons. Nous avons des containers en points d’apport volontaire mais nous ne pouvons demander aux utilisateurs d’aller jusque-là avec leurs sacs de déchets. Nous cherchons encore les solutions. »
  • Jean-Luc Landelle Maire de Chémeré le Roi « Les locataires de notre salle de fêtes y organisent souvent des repas et des buffets. Nous avons décidé de privilégier l'emploi de « vraie » vaisselle afin d’éviter d’utiliser la vaisselle et les gobelets en plastique qui envahissaient jusque-là nos poubelles. Nous nous sommes donc équipés: verres, assiettes, machines à laver. »
  • Christiane Rivière Ancienne Adjointe au Maire de Louverné « Terminées les assiettes en plastiques qui s’entassent dans les poubelles ou qui traînent par terre ! Désormais, nous utilisons lors de nos événements un système de consigne qui oblige chacun à rendre son assiette sur le stand. »
  • Laval
  • Johann Leconte Directeur des relations avec les élus et les associations de Eco-Emballages « Les élus ont aujourd’hui besoin que les engagements des organisateurs d’événements soient clarifiés. Pour que chacun prenne ses responsabilités, il suffit parfois simplement de les formaliser et d’annoncer « qui fait quoi ». Mise en place d’un cahier des charges, signature d’une charte ou d’un règlement, campagnes de communication ciblées… les communes ont toujours de bonnes idées. »
  • Viviane Hameau Maire de Saint Pierre des Landes « A la fin de notre événement sportif annuel, nous invitons les enfants à participer à la remise en état du terrain de sport. Ils s’impliquent toujours volontiers dans le ramassage des déchets laissés au sol. Engager les enfants porte toujours ses fruits. Parce qu’ils aiment participer et parce qu’ils n’hésitent pas à mobiliser leur entourage. »
  • Michel Soto Ancien adjoint au Maire d’Evron « Pour des raisons d’emplacement et d’accès, il nous était impossible d’installer des bacs de tri à proximité de la salle des fêtes. A la demande des associations et des habitants, nous avons trouvé une solution. Il s’agit d’un modèle de conteneur sur roulettes, suffisamment étroit pour passer les portes de la salle. »
  • Laval
  • Laval
  • Laval
  • Laval
  • Laval
  • Laval
  • Laval
  • Laval
  • Laval
  • Laval
  • Laval
  • Laval
  • Laval, le 06 juin 2012

    Partager les bonnes pratiques, échanger, débattre entre maires sur les enjeux du développement durable, du tri et du recyclage, tels sont les objectifs des rencontres organisées par l'AMF, les 101 Associations Départementales de maires et Eco-Emballages. Ce programme « 36 000 pour le tri » c'est un « tour de France » qui va se déployer sur les 5 prochaines années avec des rencontres organisées dans chaque département, ce sont 36000 maires qui pourront s'exprimer avec leurs pairs et insuffler une dynamique citoyenne autour de 6 thématiques : urbanisme et logement, vie locale et tourisme, sport et culture, nouveaux arrivants, école et famille, propreté et espace public.

    Eco-Emballages et l'AMF ont répondu positivement à l'invitation de
    Norbert Bouvet, ancien Président de l'Association des Maires de Mayenne pour débattre du thème Sport et culture le 6 juin dernier. Cette rencontre a été organisée avec la participation de Mairie 2000 et l’association Les Eco Maires.


    Pour une fête de village, un vide-grenier ou un marathon à l’échelle du département, les problématiques environnementales sont toujours les mêmes : comment organiser un événement ayant un faible impact sur l’environnement ? De quelles façons inciter les participants et les habitants à respecter les lieux lors des manifestations ? Quels dispositifs mettre en place ? A Louverné, le 6 juin dernier, les invités de l’AMF 53 ont livré leurs témoignages pour faire émerger des solutions concrètes mais aussi partager leurs difficultés.

    Des bacs à portée de main

    Michel Soto, ancien adjoint d’Évron, par exemple, évoque d’emblée la situation de la salle des fêtes qui ne disposait jusqu’alors d’aucun bac de tri. « A la demande des associations et des habitants, nous avons essayé de trouver une solution auprès des fournisseurs de bacs ». Le choix de la commune s’est ainsi porté sur « un modèle de conteneur sur roulettes, très pratique et suffisamment étroit pour passer les différentes portes de la salle ». Beaucoup de communes rencontrent des problèmes d’accès ou d’espace. « Parfois, confie Michel Sotto, la solution est toute simple ».

    Non au jetable, place au réutilisable

    Si le tri est bien sûr essentiel, les élus présents soulignent aussi l’importance de limiter les déchets à la source. Les organisateurs privilégient dorénavant les gobelets réutilisables, flockés aux couleurs de l’événement et distribués en échange d’une caution de 1 euro. Quelle que soit la taille de l’événement, « ce type d’initiative est bénéfique à tous », témoigne Claudie Chapeau, ancienne vice-présidente de la communauté de commune de Bais. Au 15e Festival Ateliers Jazz de Meslay-Grez, les spectateurs ont même gardé leurs gobelets en souvenir, indique Norbert Bouvet, ancien maire de
    Villiers-Charlemagne et président de l’AMF 53.


    Le développement durable… au sens large

    Le comité départemental olympique et sportif (CDOS), qui utilise aussi ce type de gobelets pour ses événements sportifs, veille surtout à ce qu’ils soient de fabrication française. « Avoir une démarche de développement durable sans inclure l’aspect économique et social n’aurait en effet aucun sens, insiste Daniel Murail, ancien Président du CDOS. Nos gobelets ne viennent pas de Chine, ou d’ailleurs… mais de Mayenne ! C’est pour nous un point important* ». Pour la ville de Mayenne et sa communauté de communes, la dimension économique et sociale du développement durable est primordiale. « Nous avons bâti un programme d’accompagnement pour conseiller les associations dans la mise en œuvre de leurs projets développement durable, explique Pascal Henri, chargé de mission développement durable. Aujourd’hui, elles sont une petite dizaine à participer. Sous forme d’ateliers, nous leur donnons les clés pour agir, adopter les bons gestes, identifier les actions, etc. ». Très impliquées, les associations s’engagent, agissent, se mobilisent, et par effet boule de neige, donnent des idées aux autres associations en « partageant les bons tuyaux ».

    *Voir toutes les actions développement durable du CDOS en cliquant ici.

    L’affaire de tous

    La propagation des idées donne toujours des résultats étonnants, « c’est pourquoi il faut communiquer sans relâche, partager, mutualiser » soutient Johann Leconte, directeur des relations avec les élus et les associations chez Eco-Emballages.
    Jean Rapy,  maire de Saint-Pierre-des-Nids, souligne d’ailleurs l’importance de mobiliser les citoyens pour réussir. « Sans eux, rien n’est possible, affirme Norbert Bouvet, ancien Président de l'AMF 53, si les élus mettent autant d’intérêt et de moyens pour l’organisation de leurs fêtes que pour le déploiement du tri dans leur commune, il ne fait aucun doute que nous verrons les actions se multiplier sur le terrain. A nous, à l’AMF, à vous, élus, de mettre en place les bons outils et de créer les bons messages pédagogiques. ».

    Pour retrouver l’intégralité des bonnes pratiques évoquées lors des rencontres, vous pouvez télécharger la fiche pratique de la thématique sport et culture.

    Telecharger la fiche
    Ajouter un commentaire

    Votre commentaire est soumis à modération.
    Il ne sera affiché sur le site qu'après vérification par notre modérateur.

    Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive
    Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.
    *