Ce site utilise des cookies pour son bon fonctionnement. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs

Les rencontres
36000 pour le tri

Rencontre Seynod

Propreté et espace public
02 Juillet 2015

Monsieur le Député-maire, Président de l’Association des maires de Haute-Savoie, Martial SADDIER, a invité le 02 juillet dernier à Seynod les maires et élus locaux à se réunir pour partager leurs témoignages et initiatives locales en matière d’environnement et de développement durable, sur la thématique « Propreté et Espace Public ».

Madame Lauriane MOUNIER - directrice de l’Association des maires de Haute-Savoie,  Monsieur Richard QUEMIN – directeur de la région centre-est (Eco-Emballages) et Monsieur Hervé GUILLAUME – délégué général de l’Association des Villes pour la Propreté Urbaine (AVPU), étaient également présents. Monsieur Patrice DREVET animait la rencontre et veillait à son bon déroulement, en donnant la parole aux élus présents.

Haute-Savoie, le 02 juillet 2015

Le cadre de vie, et en particulier le tri sélectif, représente la plus forte attente des habitants vis-à-vis de leur maire1. En effet, 67% des habitants placent l’amélioration du cadre de vie en première compétence des élus2. Le maire est donc le premier référent des habitants et le prescripteur légitime du geste de tri.

Aussi, pour répondre aux attentes des citoyens sur ces sujets, Eco-Emballages et l’AMF ont décidé de lancer le programme de rencontres thématiques 36 000 pour le tri : depuis 2012, 55 rencontres ont été organisées dans toute la France afin de partager expériences et initiatives locales entre les maires de chacune des 36 000 communes de France sur les thématiques relevant de leurs responsabilités et touchant aux questions environnementales. 

Comment assurer durablement la propreté de l’espace public ?

Pour introduire cette demi-journée, Monsieur François DAVIET, maire, Vice-Président de la Communautés de Communes Fier et Usses, Conseiller Régional, membre du bureau de l’Association des maires de Haute-Savoie, remercie la mobilisation des élus présents malgré la canicule. « Cela prouve bien que le sujet du jour vous concerne et que vous vous mobilisez en faveur d’un développement durable dans le quotidien de vos administrés ».

Monsieur Richard QUEMIN, directeur régional chez Eco-Emballages, félicite les élus des excellents résultats de la Haute-Savoie en matière de tri : « Vous êtes à 70.8 kg de déchets triés par an et par habitant, lorsque la moyenne nationale est à 46 kg. On peut dire que vous êtes des champions du tri ! Vous avez compris que les déchets ont de la valeur et sont une ressource. Ils sont également créateur d’emplois : 18 centres de tri sont aujourd’hui en activité dans la région Rhône-Alpes ». « Peut-être que notre proximité avec la Suisse joue un rôle dans notre comportement de bon élève du tri ? Nous faisons naturellement attention à ne pas gaspiller et à préserver l’environnement qui nous entoure » ajoute Monsieur François RICHER, maire de Copponex (941 habitants). 

Monsieur François DAVIET Représentant ADM 74
Monsieur Richard QUEMIN Directeur régional (Eco-Emballages)

Monsieur Hervé GUILLAUME, délégué général de l’Association des Villes pour la Propreté Urbaine (AVPU)3, présente les missions de l’Association et notamment de la grille d’évaluation de la propreté conçu avec ses adhérents : « Grâce à une méthodologie simple de comptage des déchets au sol, une commune peut comparer ses résultats par rapport à ceux d’autres villes intégrées dans le référentiel. Elle peut ainsi se situer et évaluer son niveau de saleté et les sources de salissures par rapport à une moyenne ». Des groupes de travail sont également organisés par l’Association et permettent ainsi la réalisation de campagnes de communication clef-en-main, mises à la disposition de ses 80 collectivités adhérentes.

Monsieur Richard QUEMIN présente des exemples d’actions de médiation urbaine comme à Dax4 (Landes, 20 364 habitants) où des propriétaires de chien vont directement à la rencontre d’autres propriétaires pour les sensibiliser et les informer que le non ramassage de déjections canines peut leur coûter jusqu’à 35 euros d’amende. Un Code de la Rue5 a été mis en place à Nice (Alpes-Maritimes, 344 870 habitants), qui explique en 10 gestes simples comment se comporter en éco-citoyen en ville. Une brigade de Lutte contre les Atteintes au Cadre de Vie (LAC) fait respecter ce code et face au succès de ce document, une version junior est désormais proposée. D’autres communes se sont emparées à bras le corps des questions de propreté et de maintien du cadre de vie. C’est le cas de Besançon (Doubs, 115 879 habitants) qui a lancé sa campagne Met la gum sur la propreté6 et a installé des panneaux à chewings-gums originaux aux abords des établissements scolaires notamment. 

Monsieur François RICHER Maire de Copponex
Monsieur Hervé GUILLAUME Délégué général de l’AVPU

Quels sont les moyens à mettre en œuvre afin de garantir la propreté ?

Monsieur Richard QUEMIN souligne un aspect important de la valorisation des bénévoles : « En prenant les volontaires en photo à la fin du nettoyage et en la publiant dans le bulletin municipal ou la presse locale, vous les transformez en relais. Ils se sentiront investi d’une mission et seront reconnus comme référent de la propreté par leur entourage ». Il insiste également sur l’impact du contrôle social dans les actes de dépôts sauvages : « Le comportement d’un individu est conditionné par la perception des autres. Si vous installez vos points d’apport volontaire à l’extérieur de la commune ou si vous les entourez de palissades, l’individu pourra venir déposer ce qu’il veut à l’abri des regards ». 

Madame Pascale ROGNON Conseillère municipale à Sillingy
Madame Marie-Lise WEBER Maire-adjointe à la Balme de Sillingy

Le bulletin municipal est aussi utilisé pour rappeler les règles de bien-vivre ensemble. A Sillingy (4 704 habitants) où Madame Pascale ROGNON est conseillère municipale, l’obtention de la 2ième fleur au concours des villes et villages fleuris a été l’occasion de sensibiliser les habitants à la propreté et l’entretien de l’espace public : « Taillons nos haies ! Trions ! Ramassons les déjections canines ! Roulons moins vite ! ». Ce support7 sert également à faire un appel à bénévoles pour le nettoyage de printemps avec le ramassage des déchets est organisé chaque année dans la commune. « Nous remarquons une nette amélioration dans les comportements des administrés : le volume de déchets collectés est de moins en moins important au fil des ans » constate fièrement Madame Pascale ROGNON.

La participation au concours des villes et villages fleuris, un partenariat avec des associations nationales (comme Vacances Propres8) ou l’obtention d’un label (Pavillon Bleu9, Clef Verte10) peuvent également contribuer au maintien de la propreté des rues des communes. 

Dans la commune de la Balme de Sillingy (5 015 habitants), Madame Marie-Lise WEBER, maire-adjointe, explique que la fête des jardins est organisée chaque année dans le but de valoriser ces espaces de nature entretenus tout au long de l’année par les habitants. Un apéritif convivial clôture la cérémonie de remise des prix.

D’autres associations comme celle de Mountain Riders11 peuvent accompagner les communes souhaitant lutter contre les déchets sauvages en montagne : stands et outils de sensibilisation, animations pédagogiques, accompagnement d’organisation d’éco-événement… Le site Internet de l’Association regorge de conseils et de supports clef-en-main

Comment faciliter les comportements éco-responsables des citoyens ?

Le respect et le maintien de la propreté d’une commune peut passer par l’implication directe des habitants dans la valorisation de l’espace public. Aussi, Monsieur Hervé GUILLAUME parle des actions menées par la ville de Metz (Meurthe-et-Moselle, 119 551 habitants) lors de la première édition de la Semaine de la Propreté en 2014. Elle a notamment collaboré avec une association de graffeurs professionnels pour recouvrir certaines armoires électriques de la ville : « Afin de mieux intégrer dans l’espace public ces mobiliers souvent dégradés, Metz a travaillé avec les comités de quartier concernés pour savoir quelle(s) thématique(s) ces derniers souhaitaient voir apparaitre sur les armoires. Les peintures ont été réalisées par des chantiers d’insertion et ont été subventionnées à 50% par ERDF. C’est une démarche gagnant-gagnant : il n’y a désormais plus d’affiches et de tags, et les habitants sont de véritables parties prenantes de cette réussite ». Cette initiative est d’ailleurs développée à Angoulême avec la décoration par des artistes des conteneurs enterrés de la Ville, complète Monsieur Richard QUEMIN.

Monsieur Lionel GENOUD Responsable CMT à St Julien-en-Genevois

Monsieur Lionel GENOUD, responsable du Centre Technique Municipal de Saint-Julien-en-Genevois (12 099 habitants) poursuit les échanges sur cette thématique en parlant du projet qu’a développé la commune pour que les habitants s’approprient la transformation urbaine de l’espace public. Ainsi, 8 communes ont fait un partenariat avec des structures sociales et culturelles pour organiser des ateliers de création en associant les habitants. Les œuvres ainsi créées seront exposées dans les communes correspondantes. Monsieur Lionel GENOUD ajoute : « Les incivilités nous compliquent la tâche et prennent du temps, que nous pourrions plutôt consacrer à l’entretien et à l’aménagement de l’espace public ».

Les jeunes, et plus particulièrement les enfants, sont de formidables relais des gestes éco-responsables à adopter auprès de leur entourage, en particulier celui du tri des déchets. 

Madame Caroline LAVERRIERE Maire de Neydens

Madame Caroline LAVERRIERE, maire de Neydens (1 617 habitants) explique que les jeunes de la commune sont très investis dans la préservation de l’environnement. Pour preuve, les enfants du Conseil Municipal de Jeunes organisent tous les ans une journée de l’environnement, consacrée au nettoyage et au ramassage des détritus le long des voies communales. De plus, la cantine scolaire est un lieu privilégié de sensibilisation et propose tous les jours aux enfants un plat issu de l’agriculture biologique.  

La région de Cluses (Haute-Savoie, 17 525 habitants) a quant à elle répertorié les acteurs locaux de l’éducation à l’environnement et au développement durable dans un document disponible sur le site dédié à son Agenda 2112. Eco-Emballages met quant à lui gratuitement à la disposition des mairies le kit pédagogique clef-en-main Tri-Master. L’inscription se fait en ligne par les mairies sur le site www.trimaster.fr.


Pour conclure cet après-midi riche en échanges, Monsieur Richard QUEMIN insiste sur le rôle clef des maires dans la préservation du cadre de vie de leurs habitants : « Vos administrés vous attendent sur les questions de propreté et de tri. Vos échanges ont bien démontrés qu’il existe de nombreux leviers de progression pour améliorer la collecte sélective et la propreté sur le territoire ».

Pour aller plus loin – les liens utiles :

1 Les mots du maire, AMF, novembre 2013

2 Enquête Viavoice, mars 2014

3 Site Internet de l’Association :  www.avpu.fr

4 Pour en savoir plus sur la démarche propreté de la ville de Dax : www.dax.fr/demarche-proprete

5 Pour en savoir plus sur le Code de la Rue : www.36000pourletri.fr/les-initiatives-locales/detail-initiative/article/3-questions-a-monsieur-pierre-paul-leonelli-maire-adjoint-de-la-ville-de-nice-vice-president-de.html

6 Pour en savoir plus sur la campagne Met la gum sur la propreté de Besançon : www.eisenia.coop/assets/Uploads/Documents/besanongum2010.pdf

7 Document disponible sur : www.sillingy74.fr/spip.php?article442

8 Site de l’Association : www.vacancespropres.com

9 Site de l’Association : www.pavillonbleu.org

10 Site de l’Association : www.clefverte.org

11 Site de l’Association : www.mountain-riders.org

12 Document disponible sur : www.agenda21-cluses.fr/fileadmin/agenda21-cluses/Telechargements/repertoire-acteurs-pedagogiques-DD-A21.pdf