Ce site utilise des cookies pour son bon fonctionnement. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs

Les rencontres
36000 pour le tri

Rencontre Angers

Propreté et espace public
30 octobre 2013

Le président de l’Association des maires de Maine-et-Loire, Monsieur Jean-Luc Davy, avait invité, le 19 septembre dernier, les maires et élus locaux à se réunir pour partager leurs bonnes pratiques en matière d’environnement et de développement durable, sur la thématique « propreté et espace public ».

Madame Anne Brissaud, docteur en psychologie sociale, ainsi que Monsieur Christophe Neumann, chef de projet « 36 000 pour le Tri » étaient aussi présents.

Patrice Drevet animait la rencontre, et veillait au tempo de la réunion en donnant la parole à tous les élus présents.

 

galerie photos
  • Alain BOURRIER
  • Anne BRISSAUD Docteur en psychologie sociale Le point de vue d’un professeur en psychologie sociale « Depuis la fin des années 1970, la psychologie sociale a développé de nombreux travaux sur l’environnement. Au travers de ces recherches scientifiques, différentes pistes ont pu être mises en évidence, à savoir notamment que le rapport des individus à l’environnement n’est pas strictement logique. L’espace public peut en effet avoir plusieurs significations, et en fonction de la relation à ces espaces, les comportements ne sont pas les mêmes. On a constaté que plus les individus s’approprient l’espace public, plus on peut espérer l’apparition de comportements vertueux pour la propreté et l’environnement. Car si le sale appelle le sale, le propre va donc préserver le propre. Il en résulte que l’une des meilleures solutions pour faire progresser les gestes environnementaux est d’impliquer les gens dans les opérations de tri et de préservation de la nature. Un acteur impliqué aura envie de partager son expérience et à son tour d’impliquer son voisin dans cette démarche. Chacun se sentira alors responsable de son environnement proche, et se fera le relais des bonnes pratiques. »
  • Benoît GASTE Conseiller délégué au développement durable à Bouchemaine « C’est au coeur des foyers que les bonnes habitudes doivent être prises ; il faut donc inciter les gens à trier chez eux. »
  • Bernard LAHONDES
  • Camille CHUPIN
  • Catherine LE POBER
  • Claude GUERIN Maire de La Membrolle-sur-Longuenée « Nous avons pris la décision de ne pas verbaliser les dépôts sauvages, par contre nous envoyons systématiquement un courrier lorsque nous y trouvons l’adresse de celui ou celle qui a laissé une poubelle derrière lui. »
  • Dominique DAILLEUX
  • Gabriel HALLIGON Maire de Saint-Melaine-sur-Aubance « Les composteurs couvrent 47% de notre commune et ont largement contribué à diminuer les quantités d’ordures ménagères résiduelles. De plus, dans une commune semirurale, ils trouvent toute leur pertinence ! »
  • Gérard JULLIEN
  • Rencontre Angers
  • Rencontre Angers
  • Rencontre Angers
  • Jean-Luc DAVY Président de l’Association des maires du Maine et Loire « L’objectif à venir est une marche supplémentaire pour le tri et l’Environnement, un véritable challenge ! C’est pourquoi il est capital d’échanger nos bonnes pratiques afin de poursuivre ensemble notre effort. »
  • Jean-Luc DAVY
  • Johann LECONTE
  • Joseph LEZE
  • Philippe TARDY JOUBERT
  • Pierre GAUTIER Maire de Chemellier « Durant les fêtes, nous mettons à disposition des points d’apport volontaire plus grands qui sont récupérés ensuite par le SMITOM ; cela fonctionne plutôt bien. »
  • Angers, le 30 octobre 2013

    A l’occasion du développement de la collecte sélective des emballages ménagers, le maire est naturellement la
    figure référente dans le domaine du tri et du développement durable pour ses habitants. 58% des habitants interrogés
    répondent en effet qu’ils font confiance à leur maire pour les questions de tri et de recyclage, même lorsque le maire
    a délégué sa compétence à l’intercommunalité. Partager les bonnes pratiques, échanger, débattre entre maires sur
    les enjeux du développement durable, du tri et du recyclage, tels sont les objectifs des rencontres organisées par
    l’AMF (Association des maires de France), les 101 associations départementales de maires et Eco-Emballages. Ce
    programme, 36 000 pour le tri, c’est donc un « tour de France », avec des rencontres organisées dans chaque département,
    ce sont 36 000 maires qui pourront s’exprimer avec leurs pairs et insuffler une dynamique citoyenne autour
    de six thématiques environnementales : urbanisme et logement, vie locale et tourisme, sport et culture, nouveaux
    arrivants, école et famille, propreté et espace public.

     

    Des actions permanentes

    Les élus de la quatrième meilleure région de France en terme de performance de tri et de recyclage des emballages
    ménagers l’expliquent sans ambages, c’est la multiplicité des actions qui permet de toujours améliorer la réduction
    des ordures ménagères et d’augmenter les niveaux de tri. Ainsi à Trélazé, l’adjointe au maire, Madame Dominique
    Dailleux
    , explique comment la mise en place de composteurs individuels sur la commune a permis une véritable
    diminution des ordures ménagères. Une action positive confirmée par Monsieur Gabriel Halligon, ancien maire de Saint-
    Melaine sur Aubance
    , où ce choix a aussi eu un impact important sur le tri. La décision de placer des colonnes de tri
    semi-enterrées dans les rues de la ville a quant à elle apporté une aisance d’usage tout en améliorant l’esthétique de
    l’espace public. Un propos soutenu par Monsieur Jean-Luc Davy, maire de la ville de Daumeray et Président de
    l’Association des maires du Maine et Loire
    , chez qui l’installation de colonnes semi-enterrées dans la ville a permis
    de faire progresser les gestes de tri.

     

    La gestion de l’espace public


    Dans la commune de Sermaise, le maire, Monsieur Bernard Lahondès, souligne que chaque foyer est équipé du
    dispositif complet de poubelles, avec un résultat de tri global très satisfaisant. Mais selon les contextes, les choix
    d’organisation et de gestion doivent s’adapter. Comme à Brissarthe, où le maire, Monsieur Alain
    Bourrier
    rappelle qu’après diverses actions, la mairie a aujourd’hui décidé de retirer toutes les poubelles publiques du
    bois de trente hectares de la commune, avec pour effet immédiat une réduction des déchets abandonnés autour des
    poubelles. Une action intéressante selon Anne Brissaud, psycho-sociologue, qui insiste toutefois sur la nécessité
    de bien informer, d’indiquer où les points d’apport volontaire se situent.

     

    Impliquer les différents acteurs du tri


    Avec des méthodes de tri qui peuvent parfois varier d’une région à l’autre, le respect de l’environnement est d’autant
    plus complexe à gérer. Un point que soulève Monsieur Benoît Gasté, ancien conseiller municipal de Bouchemaine, pour
    qui le tri doit relever du réflexe et donc partir des foyers eux-mêmes. Un challenge qui se construit, entre autres,
    avec les enfants des communes, comme à Saint Melaine sur Aubance où le maire, Monsieur Gabriel Halligon,
    les fait participer une fois par an à une opération de sensibilisation visant à nettoyer les rues de la commune, ce qui
    les transforme en véritables ambassadeurs du tri jusque dans leurs familles. A Trélazé, c’est le conseil municipal des
    enfants qui a aussi fortement participé, indique Madame Dominique Dailleux, adjointe au maire, à développer les
    consciences des plus jeunes. Pour les fêtes sportives ou culturelles, les mairies essaient de répondre au mieux au flux
    des spectateurs que celles-ci génèrent ; ces réponses passent le plus souvent, comme le souligne Monsieur Pierre
    Gautier, ancien maire de Chemellier
    , par une multiplication des points d’apport volontaire, pour laisser le moins d’espace
    possible à la négligence.

    Anne Brissaud, - Docteur en psychologie sociale

    Le point de vue d’un professeur en psychologie sociale

    “Le bulletin municipal est un outil fabuleux dont il faut se servir; il nous permet de pointer les déviances, dont il faut absolument parler aux administrés, sans omettre de rappeler les bons comportements à adopter. »

    « Si la redevance incitative peut engendrer de nouveaux comportements comme celui du dépôt sauvage, on peut toutefois aisément y parer en retrouvant son auteur grâce aux papiers laissés dans ses poubelles et le verbaliser immédiatement. »

    Jean-Luc Davy - Président de l’Association des maires du Maine et Loire

    « L’objectif à venir est une marche supplémentaire pour le tri et l’Environnement, un véritable challenge ! C’est pourquoi il est capital d’échanger nos bonnes pratiques afin de poursuivre ensemble notre effort. »

    Benoit Gasté - Ancien conseiller délégué au développement durable à Bouchemaine

    « C’est au coeur des foyers que les bonnes habitudes doivent être prises ; il faut donc inciter les gens à trier chez eux. »

     

    Monsieur Claude GUERIN maire de la Membrolle-sur-Longuenée

    « Nous avons pris la décision de ne pas verbaliser les dépôts sauvages, par contre nous envoyons systématiquement un courrier lorsque nous y trouvons l’adresse de celui ou celle qui a laissé une poubelle derrière lui. »

    Gabriel Halligon - ancien maire de Saint-Melaine-sur-Aubance

    « Les composteurs couvrent 47% de notre commune et ont largement contribué à diminuer les quantités d’ordures ménagères résiduelles. De plus, dans une commune semirurale, ils trouvent toute leur pertinence ! »

    Pierre Gautier -Ancien maire de Chemellier

    « Durant les fêtes, nous mettons à disposition des points d’apport volontaire plus grands qui sont récupérés ensuite par le SMITOM ; cela fonctionne plutôt bien. »

    Pour retrouver l’intégralité des bonnes pratiques évoquées lors des rencontres, vous pouvez télécharger la fiche pratique de la thématique propreté et espace public.

    Telecharger la fiche
    Ajouter un commentaire

    Votre commentaire est soumis à modération.
    Il ne sera affiché sur le site qu'après vérification par notre modérateur.

    Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive
    Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.
    *