Ce site utilise des cookies pour son bon fonctionnement. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs

Les rencontres
36000 pour le tri

Rencontre TOULOUSE

Nouveaux arrivants
01 mars 2012

Pour répondre aux attentes des concitoyens sur les sujets liés au développement durable, Eco-Emballages et l’Association des maires de France organisent pour tous les maires une série de rencontres locales « 36 000 pour le tri » pendant les cinq prochaines années. Ces rencontres ont pour vocation de favoriser les échanges de bonnes pratiques entre maires.

galerie photos
  • Jean-Claude Cassagne L'ancien Maire de Saubens
  • Toulouse
  • Jean-Louis Puisségur Président de l'Association des Maires de Haute-Garonne
  • Laurent Béteille Ancien Président de l’Union des Maires de l’Essonne - ancien Maire de Brunoy
  • Michel Alvinerie Adjoint au Maire de Colomiers
  • Patrice Drevet Journaliste
  • Johann Leconte Directeur des relations avec les élus et les associations (sur la gauche)
  • Toulouse
  • Toulouse
  • Toulouse
  • Jacqueline Baroux Présidente de l’AVF (Accueil des Villes Françaises)
  • Jean-Luc Roques Sociologue
  • Georges Saleil Ajoint au maire à Aureville « La démographie explose, il faut donc générer moins de déchets. C’est une démarche globale qu’il faut entreprendre. A cet effet, le Sicoval, la communauté d’agglomération au sud-est de Toulouse, a mis en place un agenda 21 avec diverses actions (concernant les déchets, l’eau, l’aménagement du territoire…) et un plan climat. »
  • Michel Alvinerie Adjoint au Maire de Colomiers « Notre commune comptabilise 1 000 nouveaux arrivants par an. On organise une journée d’accueil le samedi après-midi avec différents stands d’exposition au sein de la mairie. On y présente même nos containers. C’est un moment privilégié pour donner le ton de la commune. On complète cette présentation par un cheminement en bus pour faire découvrir la géographie de la commune. C’est une vraie journée d’intégration. »
  • Michel Alvinerie Adjoint au Maire de Colomiers
  • Jean-Claude Cassagne Ancien Maire de Saubens « Nous comptons 2000 habitants dans notre petite commune. Nous recherchons un contact direct avec chaque nouvel arrivant. C’est pourquoi nous organisons une sorte de mini rallye dans la commune, on propose un forum des associations et, en fin de journée, on présente les nouveaux arrivants à nos concitoyens. »
  • Alain Mennessier Ancien Maire de Balesta « Il y a des gestes à acquérir pour permettre au développement durable de devenir réalité. Dans cette perspective, nous avons invité les nouveaux arrivants à découvrir là où se trouvent les colonnes de tri. Ce qui compte également c’est la transparence économique du tri sélectif pour permettre la confiance. Le pari est gagné et les jeunes de la commune adhérent au projet. »
  • Armand Entajan Maire de Lecussan « J’ai implanté une ferme solaire et un ramassage du bois, c’est 360 tonnes de CO2 économisables à l’échelle de notre commune. »
  • Toulouse
  • Laurent Béteille Ancien Président de l’Union des Maires de l’Essonne - Ancien Maire de Brunoy « Nous avons réalisé des petits films d’information car il faut avant tout informer les publics. »
  • Denis Beziat Ancien Maire de Venerque « Le problème que nous rencontrons est lié à l’habitat vertical, car les efforts des uns sont parfois gâchés par l’inertie des autres. C’est un mouvement collectif qui doit être pensé pour être efficace. »
  • Michel Pernes Ancien adjoint au Maire de Saint Jory
  • Michel Sarrailh Conseiller municipal à Saint Orens de Gameville « Les réunions touchent un dixième des nouveaux arrivants. Aussi, la question à se poser est en réalité de savoir comment réussir à toucher l’ensemble des nouveaux arrivants. »
  • Claude Lupiac Adjoint au Maire de Bagnères-de-Luchon « Il faudrait sensibiliser davantage les nouveaux arrivants en résidence secondaire sur notre territoire qui ne sont pas, par définition, toujours présents et donc moins facilement sensibilisés aux gestes de tri. »
  • Jeanine Brunet Maire de Landorthe « Nous comptabilisons 10 à 20 nouveaux arrivants par an sur notre petit village et nous recherchons des solutions pour sensibiliser les personnes âgées, peu au fait des gestes écologiques. »
  • Christian Cazalot Maire de Castelneau Picampeau « Nous avons instauré une collecte différenciée, à deux vitesses car le meilleur kilomètre c’est celui qu’on ne fait pas ! »
  • Danièlle Charles Ancienne Conseillère Municipal de Toulouse « Il faut permettre aux jeunes des milieux défavorisés de participer au tri, y compris en imaginant une petite contre partie pour les motiver. Nous pourrions également réfléchir à remettre en place le principe de la consigne pour réapprendre à faire attention aux objets. »
  • Johann Leconte Directeur des relations avec les élus et les associations (sur la gauche) Jean-Louis Puisségur Président de l'Association des Maires de Haute-Garonne (sur la droite)
  • Patrice Drevet Journaliste (sur la gauche) Johann Leconte Directeur des relations avec les élus et les associations (sur la droite)
  • Toulouse
  • Jacqueline Baroux Présidente de l’AVF (Accueil des Villes Françaises) (sur la gauche)
  • Toulouse
  • Toulouse
  • Toulouse
  • Laurent Béteille Ancien Président de l’Union des Maires de l’Essonne - Ancien Maire de Brunoy (sur la gauche) Johann Leconte Directeur des relations avec les élus et les associations (sur la droite)
  • Toulouse
  • Toulouse, le 01 mars 2012

    Partager les bonnes pratiques, échanger, débattre entre maires sur les enjeux du développement durable, du tri et du recyclage, tels sont les objectifs des rencontres organisées par l'AMF, les 101 Associations Départementales de maires et Eco-Emballages.  Ce programme « 36 000 pour le tri » c'est un « tour de France » qui va se déployer sur les 5 prochaines années avec des rencontres organisées dans chaque département, ce sont 36000 maires qui pourront s'exprimer avec leurs pairs et insuffler une dynamique citoyenne autour de 6 thématiques : urbanisme et logement, vie locale et tourisme, sport et culture, nouveaux arrivants, école et famille, propreté et espace public.

    Jean-Louis Puisségur - Président de l'Association des Maires de Haute-Garonne

    Eco-Emballages et l'AMF ont répondu positivement à l'invitation de Jean-Louis Puisségur, le Président de l'Association des Maires de Haute-Garonne et donc choisi Toulouse pour débattre de la question des nouveaux arrivants, le 1er mars dernier.

    A Toulouse, c'est le thème des « nouveaux arrivants » qui s'est naturellement imposé. En effet, la « ville rose » se révèle, au fil du temps, de plus en plus attractive. « En Haute-Garonne, il y a 15 000 à 20 000 habitants supplémentaires chaque année, ce qui représente un véritable enjeu », remarque d'emblée Jean-Louis Puisségur. Réunis dans le centre des Congrès « Diagora », les maires ont profité de la présence de leurs pairs pour discuter des problématiques environnementales, véritables défis au quotidien dans les petites comme les grandes villes. Les maires du département font donc face à plusieurs préoccupations. Comment accueillir au mieux les nouveaux arrivants ? Comment leur présenter le plus efficacement les activités de la commune en matière de développement durable ? Comment les aider à s'approprier de nouvelles pratiques ? Comment promouvoir le dispositif de tri sélectif ? Pour chaque élu, l'objectif est d'offrir les meilleures possibilités d'intégration aux nouveaux arrivants en les aidant à s'approprier pleinement leur nouveau cadre de vie. Cela implique notamment de les familiariser au geste de tri. En effet, il semble très important qu'ils s'imprègnent rapidement des modalités de gestion des déchets dans leur ville d'accueil, celles-ci pouvant différer d'une commune à l'autre.

    Jacqueline Baroux - Présidente nationale des AVF

    Comme le note Jacqueline Baroux, la Présidente nationale des AVF (Accueils des villes Françaises) : « quand on arrive dans une ville, on est complètement perdu. Le bien-être du nouvel arrivant passe par un accueil complet ». Le changement d'adresse doit donc faire l'objet d'un accompagnement afin que le déménagement ne soit pas synonyme de difficultés mais plutôt d'intégration. Quelle forme lui donner ? « Nous organisons tous les ans une journée d'accueil pour les nouveaux arrivants, raconte Michel Alvinerie, adjoint au maire de Colomiers, une ville de 30 000 habitants. Nous mettons en place des stands présentant les différentes activités municipales et délivrons des informations sur l'enlèvement des déchets. C'est un moment privilégié pour donner le ton de la ville ». Ce concept semble rencontrer l'approbation des autres élus présents dans la salle. Beaucoup ont déjà mis en place un dispositif similaire. Par exemple, dans la petite commune de Saubens, Jean-Claude Cassagne, l'ancien maire, organise chaque année, en septembre, une journée d'accueil des nouveaux venus. « Cela permet d'avoir un contact très direct, raconte-t-il, l'après-midi est consacré à un forum des associations suivi d'un moment de convivialité ». Armand Entajan, le maire de Lecussan a même créé un dépliant spécialement consacré à l'environnement qu'il distribue à cette occasion : « J'ai réalisé une plaquette d'accueil qui explique tous les services de tri sélectif disponibles dans la commune ». Son engagement en faveur du développement durable ne s'arrête pas là : il se lance actuellement dans la création d'une ferme solaire.

    Michel Alvinerie - Adjoint au maire de Colomiers

    Et pourquoi ne pas profiter de cette journée d'accueil pour organiser une visite guidée des centres de tri ? L'initiative est largement approuvée par Jacqueline Baroux. « Les documents c'est bien, mais lorsque les gens voient matériellement les choses, le geste de tri devient plus concret. C'est pour cela que nous sommes prêts à vous aider, à servir de relais », propose-t-elle aux différents maires dans la salle. De son côté, Johann Leconte, Directeur des relations avec les élus et les associations d'Eco-Emballages, rappelle : « les emballages ont de multiples fonctions et il n'est pas possible de les faire disparaître totalement. Notre mécanisme de contribution des entreprises est incitatif à la prévention des emballages pour tendre vers plus d'eco-conception ». Aujourd'hui, 64% des emballages sont recyclés ce qui représente un chiffre important par rapport au reste de la poubelle. Mais l'effort doit rester constant pour atteindre un objectif de 75 %.
    « Il faut communiquer autour des expériences et les relayer auprès de nos collègues maires absents, reconduire l'expérience d'aujourd'hui dans un proche avenir et élargir le débat à de nouveaux sujets en liaison avec l'environnement et le développement durable », préconise Jean-Louis Puisségur pour conclure.

    Pour retrouver l’intégralité des bonnes pratiques évoquées lors des rencontres, vous pouvez télécharger la fiche pratique de la thématique nouveaux arrivants.

    Telecharger la fiche
    Ajouter un commentaire

    Votre commentaire est soumis à modération.
    Il ne sera affiché sur le site qu'après vérification par notre modérateur.

    Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive
    Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.
    *