Ce site utilise des cookies pour son bon fonctionnement. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs

Les rencontres
36000 pour le tri

Rencontre Nord

Ecole et famille
17 juin 2016

Nord (Evin-Malmaison), le 17 juin 2016

Patrick MASCLET, Sénateur-Maire d’Arleux, Président de l’Association des maires du Nord, avait invité le 17 juin dernier au SYMEVAD à Evin-Malmaison, les maires et élus locaux à se réunir pour partager leurs témoignages et initiatives locales en matière d’environnement et de développement durable, sur la thématique « Ecole et Famille ».

Martial VANDEWOESTYNE – Président du SYMEVAD, Romain BOUILLON – directeur adjoint de  l’office français de la Fondation pour l’Education à l’Environnement en Europe, Johann LECONTE – directeur des relations élus locaux et associations (Eco-Emballages), Rémi LEONARD et Nathalie VALDHER – responsables des opérations (Eco-Emballages, étaient également présents. Patrice DREVET animait la rencontre et veillait à son bon déroulement, en donnant la parole aux élus présents.

Le cadre de vie, et en particulier le tri sélectif, représente la plus forte attente des habitants vis-à-vis de leur maire1. En effet, 67% des habitants placent l’amélioration du cadre de vie en première compétence des élus2. Le maire est donc le premier référent des habitants et le prescripteur légitime du geste de tri.

Aussi, pour répondre aux attentes des citoyens sur ces sujets, Eco-Emballages et l’AMF ont décidé de lancer le programme de rencontres thématiques 36 000 pour le tri : depuis 2012, 89 rencontres ont été organisées dans toute la France afin de partager expériences et initiatives locales entre les élus des 36 000 communes de France sur les thématiques relevant de leurs responsabilités et touchant aux questions environnementales.

 

 

Cliquer sur l'image pour agrandir

Comment sensibiliser efficacement le jeune public aux questions environnementales ?

 Pour introduire cette 89ième rencontre, Patrick MASCLET, Sénateur-Maire d’Arleux (3 001 habitants), remercie le SYMEVAD et Martial VANDEWOESTYNE, Président, pour leur accueil. Il souligne l’actualité de la thématique du jour : « Le développement durable est le noyau essentiel de nos « réacteurs » et nos écoles communales sont de merveilleux endroits pour le mettre en application. La mutualisation étant au goût du jour, il est important que nous mutualisons nos expériences pour connaître les actions qui marchent… et celles qui marchent moins bien ». Martial VANDEWOESTYNE enchaîne : « Nous fêterons l’année prochaine nos 10 ans et nous nous sommes engagés dès le départ dans la prévention des déchets et la qualité du tri et du recyclage. Nous sommes actuellement dans notre pavillon de la communication et vous aurez l’occasion de visiter nos installations après la réunion. Sachez que nous accueillons près de 6 000 visiteurs chaque année, principalement des scolaires ».  

 

 

Patrick MASCLET - Président de l’AMN
Martial VANDEWOESTYNE - Président du SYMEVAD
Rémi LEONARD - Responsable des opérations

 Rémi LEONARD, responsable des opérations (Eco-Emballages) présente les chiffres clés du département et de la région : « La région Hauts-de-France est la 4ème en France en termes de performance de tri. Cela représente 45 collectivités dans la région Nord-Pas-de-Calais, soit 4 millions d’habitants et 49 millions d’euros reversés aux collectivités par Eco-Emballages ».

Romain BOUILLON, directeur adjoint de l’Office français de la Fondation pour l’Education à l’Environnement en Europe3, présente le programme Eco-Ecole4 que porte l’Association : « Eco-Ecole se base sur les collectivités territoriales et les communes. Aussi, il met les élèves en situation d’apprentissage actif car ce sont eux qui vont concevoir et mettre en œuvre un projet d’amélioration environnementale de leur école. Ils réaliseront avec l’aide de leurs enseignants et des autres parties prenantes un diagnostic, proposeront des actions concrètes… C’est une démarche à long-terme, car les nombreuses thématiques d’Eco-Ecole vous permettent d’étudier la biodiversité une année, puis la thématique des déchets l’année suivante ». Il ajoute : « La force de ce programme est qu’il devient matière d’apprentissage et permet de donner du sens aux enseignements fondamentaux. Ainsi, nous accompagnons près de 2 000 établissements scolaires en France, dont 150 dans le département du Nord ». 

 

 

Romain BOUILLON - Directeur adjoint (of-F3E)
Johann LECONTE - Directeur relations élus et associations
Denis FROISSANT - CM à Chereng

Comment sensibiliser efficacement le jeune public aux questions environnementales ?

Johann LECONTE, directeur des relations élus locaux et associations, parle lui d’un baromètre réalisé par Eco-Emballages : « 67% des emballages sont triés aujourd’hui en France mais seulement 44% des Français disent trier systématiquement. On trie selon l’âge, l’espace disponible dans l’habitat et son lieu d’habitation5 : en effet, les retraités sont les champions de tri, alors que les adolescents et les jeunes actifs le sont beaucoup moins ».

De nombreuses communes présentes aujourd’hui témoignent de la mise en place d’un Conseil Municipal des Jeunes/des Enfants. C’est le cas notamment à Chereng (2 976 habitants), « Un char dédié au tri est réalisé lors du carnaval, tiré par notre mascotte communale, notre cheval, qui fait également des collectes hippomobiles ponctuelles avec les enfants du village » explique Denis FROISSANT, conseiller municipal.

Pour motive les jeunes des Conseils Municipaux, Patrice DREVET propose : « Pourquoi ne pas leur faire visiter le Sénat ? Des visites sont très régulièrement organisées ». Bernadette JOURDIN, adjointe à Blaringhem (2 057 habitants), rebondit car une classe de CM2 de sa commune a été choisie par le Député-Maire pour aller visiter l’Assemblée Nationale. « Les enfants ont même fait une proposition de loi en lien avec l’environnement ». 

 

 

Bernadette JOURDIN<s/trong> - Adjointe à Blaringhem
Valérie VANLAER - Adjointe à La Neuville
Gaëlle MOUQUET - Chargée de prévention déchets au SYMEVAD

A La Neuville (670 habitants), Valérie VANLAER, adjointe, explique que les enfants participent chaque année au programme Nettoyons la Nature.  

Johann LECONTE poursuit les échanges des élus en leur conseillant d’organiser un spectacle de sensibilisation à destination des enfants, ces derniers pouvant être accompagnés par leurs parents : « La troupe du Chapiteau Vert6 se déplace dans toute la France pour proposer des spectacles sur le tri des déchets, le réchauffement climatique… Mais vous pouvez faire appel à des troupes de théâtre locales afin de monter ce type de projet dans votre commune ». Gaëlle MOUQUET, chargée de prévention déchets au SYMEVAD, complète : « Le SYMEVAD a fait l’acquisition de plusieurs mallettes pédagogiques du jeu « Stop Déchets ». Elles sont à votre disposition si vous souhaitez organiser des animations auprès des enfants, notamment dans le cadre des NAP et des TAP ».

Patrick DUCCESHI, conseiller municipal à Bugnicourt (908 habitants), exprime les difficultés rencontrées pour motiver les enseignants. Frédérique DETREZ, adjointe à Arleux, rebondit : « Les enfants de l’école récoltent les capsules de café, le matériel scolaire usager et l’envoient à Terra Cycle. En échange, une certaine somme d’argent leur est reversée et contribue ainsi au bon fonctionnement de l’école ». 

 

 

Patrick DUCCESHI - CM à Bugnicourt
Frédérique DETREZ - Adjointe à Arleux
Mélanie LAUD - CM à Douai

Certaines actions présentes dans le nouveau plan d’éducation à l’environnement et au développement durable évoquent la possibilité de mettre en place dans les écoles primaires un coin nature : potager, mare pédagogiques… A Gannes (Oise, 349 habitants), Monsieur le Maire a décidé d’installer un poulailler dans la cour de l’école. Les enfants viennent s’occuper des deux poules lorsqu’ils sont au périscolaire et viennent leur déposer les restes de nourriture. Coût total de l’opération : 400€.

Enfin, des supports sont à la disposition des écoles, dont les professeurs n’ont pas toujours été formés aux problématiques environnementales : « Nous avons rebondi sur l’organisation à prochaine de la COP21 pour éditer une brochure, « Le climat change… et nous ? »7, afin de faire comprendre de façon concrète et ludique les enjeux du climat et les actions que nous pouvons tous mener » explique Romain BOUILLON.

Quelles sont les structures existantes permettant de sensibiliser les plus jeunes aux enjeux du développement durable ?

Mélanie LAUD, conseillère municipale à Douai (42 621 habitants), partage ses questionnements quant à la mobilisation des jeunes lycéens : « Nous arrivons aisément à sensibiliser efficacement les jeunes en maternelle, primaire, voire même en collège. Mais nous les perdons au lycée. Que faire pour les mobiliser sur ce sujet ? ». Romain BOUILLON parle d’un projet développé dans un éco-lycée : « Les jeunes ont construit une sorte de réceptacle avec 2 ouvertures, qui permettait aux lycéens de voter pour une question qui leur été posée en jetant leur mégot de cigarette dans le bon trou ». Il présente le programme Jeunes Reporters pour l’environnement8, qui peut facilement être développé dans des centres de loisirs/d’animation et en périscolaires : « C’est un concours destiné aux jeunes de 11 à 21 ans. Seul ou en équipe, ce programme permet aux jeunes de réaliser un reportage vidéo, photo, audio ou manuscrit sur un sujet environnemental et local de leur choix ».

Les cantines scolaires sont un endroit idéal de sensibilisation des éco-gestes à adopter lors des repas. Par exemple, la cantine scolaire de Buxerolles (Vienne, 9 992 habitants) a mis en place un gâchimètre : aussi, les enfants sont invités pendant une semaine à jeter leur pain en fin de repas dans un gâchipain transparent. Le gâchis ainsi généré est visible et très parlant. La cantine peut également se voir équipée d’un self afin de permettre aux enfants d’évaluer la taille de leur portion et de servir les quantités de nourriture adaptées à leur appétit.

Comment faciliter les comportements éco-responsables au sein des familles ?

L’ensemble des élus présents s’accorde sur l’importance que jouent les enfants, notamment dans la transmission des gestes éco-responsables auprès de leur entourage. A Massiac (Cantal, 1 793 habitants), les parents sont conviés à un goûter 0 déchets en présence de leurs enfants. Une pesée du volume d’emballages produits lors d’un goûter « classique » et d’un goûter 0 déchets est effectuée pour mettre en avant les bénéfices des emballages familiaux et des gâteaux collectifs. Du côté de Saint André (Haute-Garonne, 215 habitants), les enfants invitent chaque année leurs parents à un spectacle de marionnettes en récup’art intitulé « Recyclons les idées reçues ».

André-Luc DUBOIS, maire de Don (1 319 habitants), raconte sa démarche originale de sensibilisation des habitants au gaspillage alimentaire : « Les enfants trient eux-mêmes les restes de leur repas à la cantine scolaire. Cela a un double avantage : d’une part, ils prennent conscience de la quantité de nourriture jetée à la poubelle et d’autre part, nous invitons les habitants à venir chercher le reste de nourriture pour donner à manger à leurs poules ».

André-Luc DUBOIS - Maire de Don

« Du côté de la métropole européenne de Lille, nous avons conçu un bus, « Info Tri », qui se déplace gratuitement pour sensibiliser la population aux enjeux environnementaux » ajoute-t-il.

Eco-Emballages propose gratuitement des outils afin de sensibiliser les jeunes aux enjeux du développement durable pour ensuite relayer ces informations à la maison. Le kit pédagogique gratuit Tri-Master9 est à commander dès aujourd’hui par les mairies. De plus, l’abonnement pour le magazine trimestriel des éco-citoyens Eco-Junior est désormais possible pour les enseignants et bibliothèques sur le site www.ecojunior.fr.

Pour conclure cette matinée d’échanges, Romain BOUILLON partage les résultats de l’étude Eco-Ecole réalisée en septembre 201410 : « 78% des parents répondants (8 parents sur 10) disent avoir mis en place un ou plusieurs gestes sur la gestion des déchets suite au travail de leur enfant. Les principaux gestes sont le recyclage des piles (71%) et le tri des déchets (67%). 86% des parents répondants disent mieux trier les déchets depuis le projet Eco-Ecole. Ce sont des chiffres très encourageants, qui démontrent bien l’impact positif des projets Eco-Ecole sur les comportements éco-responsables ensuite adoptés par les parents ».

Pour aller plus loin – les liens utiles

1 Les mots du Maire, AMF, novembre 2013

2 Enquête Viavoice, mars 2014

3 Site de l’of-FEEE : www.f3e.org

4 Manuel disponible sur le site Eco-Ecole : www.eco-ecole.org

5 Baromètre des Français et le geste de tri disponible sur : www.ecoemballages.fr/sites/default/files/files/espace-presse/dossierdepresse_ee_resultats_campagne_juin2014.pdf

6 Le Chapiteau Vert : www.lechapiteauvert.fr

7 Pour en savoir plus sur la brochure « le climat change… et nous ? »  : http://www.eco-ecole.org/telechargements/finish/6-documents-a-destination-de-tous/1207-le-climat-change-et-nous.html

8 Jeunes Reporters pour l’Environnement : www.jeunesreporters.org

9 Commande de Tri-Master sur le site : www.trimaster.fr

10 Résultats de l’étude disponible sur : www.eco-ecole.org/component/flexicontent/8-actualites/11654-premiere-etude-nationale-eco-ecole.html

 

 

 

Pour retrouver l’intégralité des bonnes pratiques évoquées lors des rencontres, vous pouvez télécharger la fiche pratique de la thématique Ecole et famille

Telecharger la fiche