Ce site utilise des cookies pour son bon fonctionnement. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs

Les rencontres
36000 pour le tri

Rencontre Bègles

Ecole et famille
12 février 2015

Monsieur le Sénateur-Maire, Président de l’Association des Maires de Gironde, Gérard CÉSAR, a invité le 12 février dernier au centre de tri ASTRIA de Bègles les maires et élus locaux à se réunir pour partager leurs témoignages et initiatives locales en matière d’environnement et de développement durable, sur la thématique « Ecole et Famille ».

Madame Joanna COURTOIS - représentante du programme Eco-Ecole de l’office français pour l’Education à l’Environnement en Europe, Monsieur Christophe NEUMANN – chef de projet 36 000 pour le tri, Madame Laure PODDEVIN - directrice régionale (Eco-Emballages) et Madame Odile CASSEDE – responsable des opérations (Eco-Emballages) étaient également présents. Monsieur Patrice DREVET animait la rencontre et veillait à son bon déroulement, en donnant la parole aux élus présents.

Bègles, le 12 février 2015

Le cadre de vie et en particulier le tri sélectif représente la plus forte attente des habitants vis-à-vis de leur Maire*. En effet, 67% des habitants placent l’amélioration du cadre de vie en première compétence des élus**. Le maire est donc le premier référent des habitants et le prescripteur légitime du geste de tri.

Aussi, pour répondre aux attentes des citoyens sur ces sujets, Eco-Emballages et l’AMF ont décidé de lancer le programme de rencontres thématiques 36 000 pour le tri : depuis 2012, plus de 45 rencontres ont été organisées dans toute la France afin de partager expériences et initiatives locales entre les maires de chacune des 36 000 communes de France sur les thématiques relevant de leurs responsabilités et touchant aux questions environnementales.

Comment sensibiliser efficacement le jeune public aux questions environnementales ?

Madame Laure PODDEVIN, directrice régionale (Eco-Emballages) introduit cette demi-journée d’échanges en rappelant que la région Aquitaine et le département de la Gironde ont des performances de tri supérieures à la moyenne nationale. Les efforts doivent cependant se poursuivre, en particulier concernant le verre, qui est encore trop souvent jeté dans la poubelle d’ordures ménagères : « Le geste de tri est un geste porteur de sens. Il permet d’une part de soutenir l’emploi local, avec 1 100 emplois dans la région et d’autre part de réaliser des économies, ce qui est non-négligeable par les temps qui courent ».

Madame Sophie LABATUT, directrice de l’Association des Maires de Gironde souligne la forte mobilisation des élus girondins et l’importance de travailler ensemble sur les sujets d’éducation à l’environnement et au développement durable. Plus qu’un sujet d’actualité, c’est un domaine qui concerne tous les maires, petites et grandes communes confondues. Monsieur Dominique ALCALA, maire de Bouliac (3 160 habitants) et Vice-Président de Bordeaux Métropole (28 communes, 737 492 habitants) ajoute : « Les actions auprès des enfants sont très importantes car il n’y a pas mieux qu’eux pour sensibiliser les parents ».

Madame Sophie LABATUT - Directrice de l’ADM 33
Monsieur Dominique ALCALA - Maire de Bouliac

Afin de sensibiliser les jeunes aux enjeux environnementaux, certaines communes organisent un nettoyage de printemps. A Pompignac (2 767 habitants), Monsieur Benjamin BOULET, maire-adjoint, insiste sur la portée symbolique et très pédagogique de cette initiative. Pour Monsieur Bernard MARGUERITTE, maire de Saint-Martin-Lacaussade (1 068 habitants), cet événement sensibilise toutes les générations : « … mais les plus impliqués sont incontestablement les enfants ».

A Bègles (25 380 habitants), Madame Sandra JENSEN, conseillère municipale, illustre l’action de la municipalité dans la réduction du gaspillage alimentaire par la mise en place d’un programme de sensibilisation dédié : « Nous avons décidé de travailler autour du goûter : les enfants trient leurs déchets après avoir mangé et ont d’ailleurs réalisé une boîte à goûter prévue à cet effet. Nous avons également réalisé un livre de recettes ».

Madame Colette LAGARDE - Responsable animation (SMICVAL)

Ce sujet est également à l’honneur au syndicat du SMICVAL du Libournais Haute-Gironde Madame Colette LAGARDE, responsable animation, profite des sorties comme la visite du centre de tri pour organiser un pique-nique zéro déchet : « Aujourd’hui, les enfants font beaucoup plus attention à ne pas gaspiller la nourriture et à trier leurs déchets. Cela rentre dans les habitudes et ce, dès le plus jeune âge. Nous avons d’ailleurs pour projet d’organiser une kermesse zéro déchet. Ce n’est pas facile mais c’est un beau challenge ».

Monsieur Jean-Luc LAMAISON - Maire de Nérigean
Monsieur Didier CAZABONNE - Maire-adjoint de Bordeaux

Monsieur Jean-Luc LAMAISON, maire de Nérigean (838 habitants), organise en collaboration avec son syndicat une action d’école propre : « Le tri est mis en place dans toutes les classes et à la cantine. Nous avons également un compost. Suite à la réforme des rythmes scolaires, notre centre d’accueil de loisirs accueille désormais des enfants des communes voisines, tous les mercredis et pendant les vacances scolaires ». La commune dispose également d’un Conseil Municipal des Jeunes : « Nous avons remarqué que les jeunes des communes voisines n’avaient pas forcément le geste propre. Aussi, les jeunes du Conseil Municipal ont décidé de devenir « école très propre ». Des actions en ce sens sont à venir ».

Une initiative qui fait écho à Bordeaux (241 287 habitants), où les jeunes du Conseil Municipal ont développé « mon quartier propre » : « Ils ont fait du porte-à-porte dans plusieurs quartiers de la ville afin de sensibiliser les habitants aux consignes et au geste de tri » témoigne Monsieur Didier CAZABONNE, maire-adjoint

Enfin, à Plassac (870 habitants), Madame Marie-Christine BRAUD, maire-adjointe, partage avec les élus présents le projet pédagogique de l’école élémentaire de la commune : « Nous avons développé un jardin pédagogique au sein de l’école, qui permet aux enfants de consommer leurs propres légumes. Ce sont également eux qui ont fabriqué le composteur ».

Madame Joanna COURTOIS - Représentante Eco-Ecole

Quelles sont les structures existantes ?

De nombreuses associations dédiées à l’éducation à l’environnement et au développement durable sont présentes en Gironde et dans la région Aquitaine. Par exemple, le Graine Aquitaine1 et le CREAQ2 proposent des ateliers de sensibilisation des jeunes aux problématiques environnementales et énergétiques. La Maison Eco-Citoyenne3 accueille quant à elle ses visiteurs lors d’expositions et de conférences autour des thématiques du développement durable.

D’autres associations proposent des programmes à destination des jeunes avec un accompagnement et des outils gratuits. Ainsi, l’office français de la Fondation pour l’Education à l’Environnement développe Eco-Ecole4, un label d’éducation à l’environnement pour les jeunes de primaire au lycée, qui fête cette année ses 10 ans en France. Joanna COURTOIS, représentante Eco-Ecole, précise le caractère indispensable de l’implication des jeunes : « Un projet Eco-Ecole s’appuie sur une méthodologie, un réseau d’acteurs locaux. Mais surtout, le projet ne peut pas se mettre en place sans les élèves. En effet, ces derniers doivent s’inscrire dans la démarche et font partie intégrante du comité de suivi. La labellisation que l’établissement peut obtenir en fin d’année met en lumière les efforts fournis par les élèves et autres parties prenantes durant toute l’année scolaire et valorise leur engagement ». L’appel à projets pour l’année scolaire 2015-2016 aura lieu de mars à mai 2015. L’association développe également le programme Jeunes Reporters pour l’Environnement5, qui permet aux jeunes de réaliser un reportage sur une thématique locale du développement durable.

La cantine est un lieu d’apprentissage clef dans la sensibilisation des plus jeunes au gaspillage alimentaire et au tri sélectif. Madame Brigitte DAULIAC, maire-adjointe à Avensan (2 501 habitants) explique que les jeunes ont été sensibilisés au gaspillage alimentaire au travers d’une exposition et qu’une table de tri a été installée à la cantine scolaire : « En plus de la table de tri, nous avons décidé de mettre en place un self afin de réduire les quantités de nourriture jetée à la poubelle ». 

Monsieur Michel VACHER - Vice-Président du SMICVAL

Monsieur Dominique ALCALA illustre lui l’engagement des jeunes de Bordeaux Métropole au travers du programme les Juniors du Développement Durable6, dispositif de sensibilisation à l’éco-citoyenneté pour 10 000 écoles de la maternelle au primaire des 28 communes de la Métropole.

Pour conclure, Monsieur Michel VACHER, Vice-Président du SMICVAL7, invite les élus à se rapprocher du syndicat qui met à leur disposition des outils et animations adaptés aux enjeux environnementaux.

Monsieur Christophe NEUMANN, chef de projet 36 000 pour le tri, relate l’exemple de plusieurs mairies profitant de la location de leur salle des fêtes pour sensibiliser les habitants au geste de tri : « Certaines communes mettent en place un système de caution : les habitants louant la salle des fêtes doivent trier leurs déchets à l’issue de leur manifestation à l’aide des poubelles de tri disponibles sur place. Si le tri est bien fait, ils récupèrent leur caution. Cette action est un bel exemple de la façon d’engager votre population sur les problématiques de tri des emballages ». Monsieur Michel VACHER, également maire de la commune de Le Fieu (507 habitants) confirme que cette technique a su prouver son efficacité dans sa commune : « Avec la mise en place de ce système incitatif, je vous confirme que mes administrés ont toujours récupéré leur caution ».

Comment faciliter les comportements éco-responsables au sein des familles ?

Monsieur Jean-Serge LAMBROT - Maire de Lados (163 habitants)

Une synthèse réalisée en septembre 2014 par l’of-FEEE8 démontre l’impact positif du programme sur le comportement éco-citoyen des familles : en effet, 8 parents sur 10 disent avoir mis en place un ou plusieurs gestes sur la gestion des déchets suite au travail de leur enfant dans un projet Eco-Ecole.

D’autres supports sensibilisent les familles aux enjeux environnementaux. Madame Odile CASSEDE, responsable des opérations (Eco-Emballages) rappelle que le kit pédagogique Tri-Master9 est adressé gratuitement aux municipalités qui en font la demande : « Certaines communes disposent d’un ambassadeur du tri qui réalise les animations en classe. D’autres non. Voilà pourquoi ce kit est utile car c’est un outil clef en main, permettant aux professeurs des écoles de sensibiliser leurs élèves en toute autonomie grâce au DVD et aux fiches pédagogiques fournis. Les enfants rentrent chez eux avec leur diplôme de Tri-Master, qu’ils peuvent fièrement montrer à leurs parents ». Les écoles peuvent également dès le printemps s’abonner au magazine trimestriel gratuit Eco-Junior10.

Pour clore cette matinée riche en échanges, Madame Laure PODDEVIN insiste sur l’importance de la visite du centre de tri ASTRIA qui suit la rencontre : « Nous avons la chance de toucher du doigt la réalité du recyclage sur le territoire girondin, qui compte six unités de recyclage ».

Monsieur Dominique ALCALA ajoute ces quelques mots : « Cette rencontre a été particulièrement enrichissante et je félicite tous les maires des communes rurales de Gironde de mettre en place ces actions positives et dynamiques ». « Chacun est acteur du tri et du développement durable, des plus petites aux plus grosses communes » conclut Monsieur Didier CAZABONNE.

Pour aller plus loin – les liens utiles :

 

 

* Les mots du Maire, AMF, novembre 2013

** Enquête Viavoice, mars 2014

Pour retrouver l’intégralité des bonnes pratiques évoquées lors des rencontres, vous pouvez télécharger la fiche pratique de la thématique Ecole et famille

Telecharger la fiche
Ajouter un commentaire

Votre commentaire est soumis à modération.
Il ne sera affiché sur le site qu'après vérification par notre modérateur.

Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive
Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.
*