Ce site utilise des cookies pour son bon fonctionnement. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs

Les rencontres
36000 pour le tri

Rencontre Saint Pantaléon-de-Larche

Ecole et famille
10 juillet 2015

 

 

Monsieur Daniel CHASSEING, Sénateur-maire, Président de l’Association des maires de la Corrèze, a invité, en lien avec Monsieur Marc CHATEL, Président du SYTTOM 19, le 10 juillet dernier à la station d’épuration de Saint Pantaléon de Larche, les maires et élus locaux à se réunir pour partager leurs témoignages et initiatives locales en matière d’environnement et de développement durable, sur la thématique « Ecole et Famille ».

Corrèze, le 10 juillet 2015

Monsieur Henri SOULIER, Vice-Président de l’Association des maires de la Corrèze, maire de Sainte Féréole (1 824 habitants), Vice-Président de Brive Agglomération, représente le Président de l’Association des maires de la Corrèze. Monsieur Romain BOUILLON – directeur adjoint de l’Office français de la Fondation pour l’Education à l’Environnement en Europe, Pascal HENAUX, directeur régional (Eco-Emballages) et Monsieur Christophe NEUMANN – chef de projet 36 000 pour le tri étaient également présents. Monsieur Patrice DREVET animait la rencontre et veillait à son bon déroulement, en donnant la parole aux élus présents.

Le cadre de vie et en particulier le tri sélectif représente la plus forte attente des habitants vis-à-vis de leur Maire1. En effet, 67% des habitants placent l’amélioration du cadre de vie en première compétence des élus2. Le maire est donc le premier référent des habitants et le prescripteur légitime du geste de tri.

Aussi, pour répondre aux attentes des citoyens sur ces sujets, Eco-Emballages et l’AMF ont décidé de lancer le programme de rencontres thématiques 36 000 pour le tri : depuis 2012, plus de 56 rencontres ont été organisées dans toute la France afin de partager expériences et initiatives locales entre les maires de chacune des 36 000 communes de France sur les thématiques relevant de leurs responsabilités et touchant aux questions environnementales. 

Monsieur Pascal HENAUX, directeur régional (Eco-Emballages), débute la rencontre en présentant les chiffres clés du développement durable du département : en Corrèze, 46kg d’emballages ménagers par habitant et par an sont triés. « Nous remarquons des disparités selon les territoires. En effet, il est plus facile de collecter les emballages triés en zone rurale qu’en zone urbaine ». 

Monsieur Christophe NEUMANN, chef de projet 36 000 pour le tri, ajoute : « 67% des emballages sont triés aujourd’hui en France mais seulement 44% des Français disent trier systématiquement. On trie selon l’âge, l’espace disponible dans l’habitat et son lieu d’habitation3».

Comment sensibiliser efficacement le jeune public aux questions environnementales ?

Monsieur Jean-Pierre LASSERRE, Président du SICRA d’Argentat, partage avec les élus présents les actions de sensibilisation et de mises à disposition de composteurs développées grâce à l’action d’ambassadeurs. « Une action a également été menée avec les écoles et collèges avec une troupe de théâtre sur la thématique du tri ». Il ajoute : « Il est évident que nous devons inciter les enfants à trier très tôt pour leur permettre d’acquérir les bons réflexes tout au long de leur vie d’adulte ».  

 

Madame Martine VIER, adjointe au maire de Saint-Viance (1 715 habitants), explique qu’une attention toute particulière est apportée à la sensibilisation des jeunes du village. Durant la semaine du développement durable, des représentants du SIRTOM de Brive4 viennent animer des ateliers autour du compost notamment : « Nous avons d’ailleurs mis en place le tri des emballages et un composteur au sein de notre école ».  

Monsieur Jean-Pierre LASSERRE Président du SICRA d’Argentat
Madame Martine VIER Maire-adjointe à Saint-Viance
Madame Isabelle DAVID Maire de Mansac

A Mansac (1 361 habitants), Madame Isabelle DAVID, maire, partage avec les élus présents les actions menées par la commune en faveur de la sensibilisation des plus jeunes aux enjeux du développement durable : « Nous mettons en œuvre depuis 2008 un Agenda 21. Dans ce cadre, nous organisons dans les écoles la semaine du développement durable. Les élèves sont très impliqués. Nous travaillons également en circuits courts avec les fermes des environs, que les enfants visitent pour mieux comprendre d’où viennent les produits qu’ils mangent. De plus, notre Conseil Municipal des Enfants est régulièrement moteur dans la mise en place d’actions. L’éducation est un concept global, il faut parler de développement durable de manière 

Monsieur Philippe LAVAUD Maire-adjoint à Donzenac
Monsieur Daniel VIGOUROUX Maire de Montaignac-St-Hippolyte

Même cas de figure à Donzenac (2 584 habitants) où Monsieur Philippe LAVAUD, maire-adjoint,  explique que des animations sont organisées à l’école et au centre de loisirs associé dans le cadre de l’Agenda 21 de la commune. « Nous avons ainsi, comme certains de nos collègues présents aujourd’hui, mis en place des composteurs dans nos écoles avec le soutien du SIRTOM de Brive ». A Montaignac-Saint-Hippolyte (541 habitants), Monsieur Daniel VIGOUROUX, maire, met à contribution ses écoliers dans l’organisation de la journée de l’environnement : « Par ailleurs, nos  enfants cultivent des légumes dans l’enceinte de l’école depuis deux ans maintenant ».

Madame Bénédicte CAYLA Ste Fortunade

Madame Bénédicte CAYLA,  Présidente de la commission école à la Sainte-Fortunade (1 787 habitants), mettra en place pour la prochaine rentrée scolaire une activité basée sur la fabrication d’objets à partir d’emballages triés. « Notre rôle en tant qu’élu est de motiver les usagers à adopter des gestes éco-responsables et de faciliter leurs démarches. Les déchèteries sur le territoire ont mis en place un système de prêts de broyeurs et de vente de composteurs. Du coup, le compost produit est utilisé dans le jardin de l’école ».

Madame Sandrine LABROUSSE, maire de Perpezac-le-Blanc (475 habitants), sensibilise les enfants dans le cadre du périscolaire et un projet de circuits courts pour l’approvisionnement de la cantine est actuellement à l’étude. Les enfants peuvent aussi participer à un nettoyage de printemps de la commune.

La problématique des dépôts sauvages, notamment autour des conteneurs, revient régulièrement lors des échanges de cette matinée. Aussi, Monsieur Pascal HENAUX rappelle : « L’efficacité de l’apport volontaire et la lutte contre les dépôts sauvages nécessitent de repenser la localisation des conteneurs. Il faut les réintégrer dans les communes et en faire des outils de collecte de proximité. La collecte des emballages en porte-à-porte ne se justifie pas partout en termes de coûts et d’efficacité ». 

Madame Sandrine LABROUSSE Maire de Perpezac-le-Blanc
Monsieur Pascal HENAUX Eco-Emballages
Monsieur Romain BOUILLON Directeur-adjoint à l’of-FEEE

Quelles sont les structures existantes ?

Afin de mieux les sensibiliser aux questions environnementales, des projets favorisent la pédagogie active des plus jeunes. Ainsi, l’office français de la Fondation pour l’Education à l’Environnement en Europe (of-FEEE)5 porte le projet Eco-Ecole. C’est ce qu’explique Monsieur Romain BOUILLON, directeur adjoint : « Eco-Ecole amène les enfants à les rendre acteurs de leur projet : ils vont eux-mêmes chercher les solutions aux questions qu’ils se posent, pour ensuite les mettre en application dans la transformation de leur établissement scolaire. L’éducation au développement durable fait désormais partie intégrante des programmes scolaires. Cependant, les enseignants n’ont pas forcément été sensibilisés à ces enjeux durant leur formation initiale. C’est pourquoi nous les accompagnons gratuitement dans leur démarche via des relais locaux. De plus, nous leur proposons des outils gratuits, dont un manuel présentant la méthodologie de projets en 7 étapes6 ». En Corrèze, 4 écoles sont en démarche, dont 3 labélisées. Ce programme leur permet ainsi de mieux appréhender le monde qui les entoure. 

Monsieur Bernard LONGPRE Maire-adjoint à Brive-la-Gaillarde

Monsieur Bernard LONGPRE, maire-adjoint à Brive-la-Gaillarde (47 411 habitants), renchérit car sa commune participe au programme Eco-Ecole : « Notre travail s’effectue autour de la sensibilisation aux déchets alimentaires. Aussi, un composteur à 3 compartiments a été installé pour la valorisation des déchets de table. Notre lycée a également organisé une campagne de sensibilisation concernant les bio-déchets via des affiches ». 

La sensibilisation est également faite au niveau des agents municipaux : « Une note a été envoyée avec les bulletins de paie de nos 1 300 agents municipaux pour les inciter à trier le papier dans leur bureau : si le tri n’est pas fait dans leur corbeille, elle ne sera pas ramassée ». De plus, une expérimentation a été menée avec les bouchers du coin dans le cadre d’une politique d’évitement de production de déchets : « Les habitants sont allés chez les commerçants avec leur récipient en verre, afin de réduire le recours aux emballages ». 

Madame Florence COMPAIN Directrice du CPIE de la Corrèze

Des associations et des structures locales sont à la disposition des enseignants et des collectivités et proposent des animations ludiques à destination des enfants pour les sensibiliser à l’eau, la biodiversité : Corrèze Environnement7 (à Tulle), Voilco Aster8 (à Tulle). Madame Florence COMPAIN, directrice du Centre Permanent des Initiatives pour l’Environnement (CPIE) de Corrèze9, développe des animations et ateliers autour de l’ERC (Evite/Réduire/Compenser). « Encore mieux que le tri, le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas ».

Les cantines scolaires sont également un endroit idéal de sensibilisation des éco-gestes à adopter lors des repas. Par exemple, la cantine scolaire de Buxerolles (Vienne, 9 992 habitants) a mis en place un gâchimètre : aussi, les enfants sont invités pendant une semaine à jeter leur pain en fin de repas dans un gâchipain transparent. Le gâchis ainsi généré est visible et très parlant.  

Monsieur Romain Bouillon présente le programme Jeunes Reporters pour l’environnement10, qui peut facilement être développé dans des centres de loisirs/d’animation et en périscolaires : « C’est un concours destiné aux jeunes de 11 à 21 ans. Seul ou en équipe, ce programme permet aux jeunes de réaliser un reportage vidéo, photo, audio ou manuscrit sur un sujet environnemental et local de leur choix ».

Enfin, Monsieur Pascal HENAUX parle, lui, du programme sur le tri destiné aux scolaires et périscolaires mis en place par Tulle Agglo : « En 2014, 36 interventions ont été ainsi réalisées. A la fin de chacune d’entre elles, un diplôme de champion du tri est remis aux enfants participants ». Au SIRTOM de la région de Brive, un spectacle interactif pour les 3/12 ans pour une sensibilisation au tri des déchets est organisé afin de devenir « maitre trieur-sauveur ». 

Comment faciliter les comportements éco-responsables au sein des familles ?

Monsieur Philippe GILET, maire-adjoint de la commune de Cublac (1 722 habitants), explique qu’un agent communal est mis à disposition des personnes qui ne peuvent se rendre aux conteneurs à emballages.  

Eco-Emballages propose gratuitement des outils afin de sensibiliser les jeunes aux enjeux du développement durable pour ensuite relayer ces informations à la maison. Le kit pédagogique gratuit Tri-Master11 est à commander dès aujourd’hui par les mairies. De plus, l’abonnement pour le magazine trimestriel des éco-citoyens Eco-Junior est désormais possible pour les enseignants et bibliothèques sur le site www.ecojunior.fr.

Des évènements peuvent être organisés par les enfants pour leurs parents. Certaines communes organisent d’ailleurs des goûters 0 déchet et des spectacles de marionnettes en récup-art afin de les sensibiliser aux gestes éco-citoyens. La compagnie Le Chapiteau Vert12 sillonne les routes de France avec son spectacle « Bienvenue dans ma poubelle ». Les jeunes de 5 à 12 ans sont ainsi sensibilisés à la prévention et au tri des déchets. Il est également possible de faire appel à des troupes de théâtre locales afin de construire un spectacle de sensibilisation et d’en profiter pour convier les parents.

Pour conclure cette matinée d’échanges, Monsieur Romain BOUILLON partage les résultats de l’étude Eco-Ecole réalisée en septembre 201413 : « 78% des parents répondants (8 parents sur 10) disent avoir mis en place un ou plusieurs gestes sur la gestion des déchets suite au travail de leur enfant. Les principaux gestes sont le recyclage des piles (71%) et le tri des déchets (67%). 86% des parents répondants disent mieux trier les déchets depuis le projet Eco-Ecole. Ce sont des chiffres très encourageants, qui démontrent bien l’impact positif des projets Eco-Ecole sur les comportements éco-responsables ensuite adoptés par les parents ». 

Pour aller plus loin – les liens utiles :

1 Les mots du Maire, AMF, novembre 2013

2 Enquête Viavoice, mars 2014

3 Baromètre des Français et le geste de tri disponible sur : www.ecoemballages.fr/sites/default/files/files/espace-presse/dossierdepresse_ee_resultats_campagne_juin2014.pdf

4 SIRTOM de Brive : www.sirtom-region-brive.net

5 Site de l’of-FEEE : www.f3e.org

6 Manuel disponible sur le site Eco-Ecole : www.eco-ecole.org

7 Corrèze Environnement : corenv.free.fr

8 Voilco Aster : www.voilco-aster.fr          

9 CPIE de Corrèze : www.cpiecorreze.com

10 Jeunes Reporters pour l’Environnement : www.jeunesreporters.org

11 Commande de Tri-Master sur le site : www.trimaster.fr

12 Le Chapiteau Vert : www.lechapiteauvert.fr

13 Résultats de l’étude disponible sur : www.eco-ecole.org/component/flexicontent/8-actualites/11654-premiere-etude-nationale-eco-ecole.html

Ajouter un commentaire

Votre commentaire est soumis à modération.
Il ne sera affiché sur le site qu'après vérification par notre modérateur.

Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive
Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.
*