Ce site utilise des cookies pour son bon fonctionnement. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs

Les rencontres
36000 pour le tri

Rencontre Beurey-sur-Saulx

Ecole et famille
18 décembre 2014

Monsieur le Maire, Président de l’Association Départementale des Maires de Meuse, Gérard FILLON, a invité le 18 décembre dernier à Beurey-sur-Saulx les maires et élus locaux à se réunir pour partager leurs témoignages et initiatives locales en matière d’environnement et de développement durable, sur la thématique « Ecole et Famille ».

Monsieur Johann LECONTE – directeur des relations élus locaux et des associations (Eco-Emballages) et Madame Pamela MERCIER, coordinatrice nationale du programme Eco-Ecole de l’office français de la Fondation de l’Education à l’Environnement en Europe, étaient également présents. Monsieur Patrice DREVET animait la rencontre et veillait à son bon déroulement, en donnant la parole aux élus présents.

Beurey-sur-Saulx, Le 18 décembre 2014

Le cadre de vie et en particulier le tri sélectif représente la plus forte attente des habitants vis-à-vis de leur Maire*. En effet, 67% des habitants placent l’amélioration du cadre de vie en première compétence des élus**. Le maire est donc le premier référent des habitants et le prescripteur légitime du geste de tri.

Aussi, pour répondre aux attentes des citoyens sur ces sujets, Eco-Emballages et l’AMF ont décidé de lancer le programme de rencontres thématiques 36 000 pour le tri : depuis 2012, plus de 40 rencontres ont été organisées dans toute la France afin de partager expériences et initiatives locales entre les maires de chacune des 36 000 communes de France sur les thématiques relevant de leurs responsabilités et touchant aux questions environnementales.

Comment sensibiliser efficacement le jeune public aux questions environnementales ?

De nombreux élus présents dans la salle illustrent l’engagement au développement durable des jeunes de leur commune par leur participation au nettoyage de la ville. C’est notamment le cas à Combles-en-Barrois (856 habitants) où le maire, Monsieur Francis JOURON, organise chaque année un ramassage de printemps des déchets abandonnés, avec les enfants des classes maternelles. Madame Elisabeth GUERQUIN, maire-adjointe à Ligny-en-Barrois (4 170 habitants) se félicite quant à elle de la mise en place d’un Conseil Municipal des Jeunes qui rassemble des enfants du CM1 à la 5ième travaillant ensemble sur des projets de protection de l’environnement.

Monsieur Francis JOURON - Maire de Combles-en-Barrois
Madame Elisabeth GUERQUIN - Maire-adjointe à Ligny-en-Barrois
Monsieur Gérard FILLON - PAD du 55 et maire de Beurey-sur-Saulx
Madame Pamela MERCIER - Coordinatrice nationale Eco-Ecole

Pour Monsieur Gérard FILLON, Président de l’Association Départementale des Maires de Meuse et maire de Beurey-sur-Saulx (428 habitants), participer à une visite de centre de tri est un levier efficace de sensibilisation auprès des jeunes et de leurs parents : « L’une de mes conseillères a récemment visité un centre de tri situé dans l’Aube. Elle a été ainsi témoin des nombreuses incivilités déposées chaque jour dans les bacs de tri. Cela montre bien qu’il reste encore beaucoup de travail à faire, notamment en matière d’information et de sensibilisation ».

La sensibilisation des jeunes aux éco-gestes doit se faire dès le plus jeune âge. Aussi, le programme d’éducation à l’environnement et au développement, Eco-Ecole1, permet d’appliquer le concept d’Agenda 21 au périmètre des établissements scolaires. C’est ce qu’explique Madame Pamela MERCIER, coordinatrice nationale du programme pour l’of-FEEE. L’association propose une méthode de travail, des outils pédagogiques et un accompagnement gratuits tout au long de l’année scolaire. Elle ajoute qu’un projet Eco-Ecole peut être mis en place à l’initiative d’une mairie, mais également d’un enseignant, d’un parent d’élève ou encore des jeunes eux-mêmes.

Enfin, Monsieur Johann LECONTE, directeur des relations élus locaux et des associations chez Eco-Emballages, présente l’exemple d’un spectacle de sensibilisation autour de l’environnement développé par le Chapiteau Vert2.

Monsieur Gilles SPINELLI, maire de Vaudoncourt (72 habitants) fait part d’une proposition : « Pourquoi ne pas suggérer à la structure intercommunale dont nous dépendons de prendre en charge l’accueil de cette troupe de théâtre locale et de la faire tourner dans les classes de nos écoles respectives ? Cela mutualiserait les coûts ».

Monsieur Gilles SPINELLI - Maire de Vaudoncourt
Monsieur Johann LECONTE - Directeur des relations élus et association
Madame Michèle FILLON-PIONNIER - Maire-adjointe à Beurey-sur-saulx

Quelles sont les structures existantes ?

La réforme des rythmes scolaires a contribué à un regain d’actualité sur les programmes d’éducation à l’environnement développés lors des Nouvelles Activités Périscolaires (NAP).

Madame Michèle FILLON-PIONNIER, maire-adjointe à Beurey-sur-Saulx et Présidente du Syndicat Intercommunal Scolaire du RPI de la Saulx, met en œuvre un Projet Educatif Territorial (PEDT) au sein de son regroupement périscolaire : « Depuis 2013, nous travaillons sur un projet pédagogique autour de l’environnement. Nous avons commencé par le bois et la forêt et l’ensemble des enfants a planté un arbre à leur nom. Ils ont également cultivé un jardin avec l’aide d’un habitant bénévole.

Nous avons récolté le fruit de leur travail en septembre et travaillons depuis sur la thématique de l’alimentation et du gaspillage alimentaire, en s’appuyant sur les légumes qu’ils ont ainsi fait pousser. L’année prochaine, ce sera au tour du tri des déchets ». Madame Michèle FILLON-PIONNIER ajoute : « Des supports gratuits existent mais nous avons besoin d’animateurs. En effet, nous sommes obligés de faire appel à un coordinateur et/ou directeur afin d’encadrer ces 120 enfants. Cela coûte de l’argent mais des subventions peuvent être trouvées, notamment à la Direction Régionale de la Forêt et de l’Agriculture».

Monsieur Gilles SPINELLI parle lui de la collaboration entre les crèches des environs et le SMET Meuse autour d’un projet de couches lavables3

Enfin, Madame Pamela MERCIER souligne l’efficacité du programme Jeunes Reporters pour l’Environnement4 en milieu scolaire et extra-scolaire (centres de loisirs, Maisons des Jeunes et de la Culture…). Adressé aux jeunes de 11 à 21 ans, il permet de les sensibiliser au développement durable par la pratique du journalisme.

Madame Sophie PEUQUET - Directrice de l'AD 55

Comment faciliter les comportements éco-responsables au sein des familles ?

Valoriser les jeunes investis dans des projets pédagogiques d’éducation à l’environnement est essentiel pour leur apprentissage. Ils sont récompensés pour leurs efforts et communiquent au plus grand nombre leur engagement en tant que citoyen. Ainsi, les labellisés Eco-Ecole reçoivent à la fin de l’année scolaire un diplôme et un drapeau qu’ils peuvent hisser sur le toit de leur école, précise Madame Pamela MERCIER. Monsieur Johann LECONTE parle lui de l’outil pédagogique gratuit Tri-Master5, où un diplôme de bon trieur est remis à chaque enfant à la fin du jeu : « Lorsque l’on souhaite mobiliser quelqu’un, nous devons avant tout l’engager ». Madame Sophie PEUQUET, directrice de l’Association Départementale des Maires de Meuse, ajoute : « Les enfants sont fiers de rentrer chez eux avec leur diplôme. De plus, ce kit pédagogique peut être utilisé par n’importe quelle personne intervenant dans les NAP car c’est un outil complet et clef-en-main ».

Monsieur Marc DEPREZ, maire de Nant-le-Grand (67 habitants) et enseignant au sein d’un établissement secondaire de la Communauté d’Agglomération de Bar-le-Duc, souligne l’implication des adolescents dans la conduite d’actions de sensibilisation environnementale : « Nous travaillons avec les collégiens et les lycéens autour du gaspillage alimentaire via une Brigade de Développement Durable (BDD) : durant 1 semaine, les élèves trient à la cantine les restes de leurs repas, les emballages. La quasi-totalité des jeunes joue le jeu. Nous avons ensuite poursuivi notre travail par un débat afin de réfléchir ensemble sur les moyens à mettre en œuvre pour limiter le gaspillage alimentaire à la cantine. Il est plus facile de travailler avec les plus jeunes, mais nous arrivons également à réaliser des choses très intéressantes avec les plus grands ».

Monsieur Marc DEPREZ - Maire de Nant-le-Grand
Madame Mélanie FAGOT - Chargée de prévention à la CA Meuse Grand Sud

Monsieur Johann LECONTE rappelle que la plateforme Trions Plus6 met gratuitement à la disposition des collectivités des supports personnalisables clef-en-main, permettant ainsi de réduire les coûts de production. Madame Mélanie FAGOT, chargée de prévention à la Communauté d’Agglomération Meuse Grand Sud, attire cependant l’attention des élus sur la nécessité de se rapprocher de leur intercommunalité afin de valider les consignes de tri présentes sur les supports diffusés par la commune.

Pour conclure, Monsieur Gérard FILLON remercie les nombreux élus pour leur participation et la qualité des idées et actions échangées lors de cette deuxième édition 36 000 pour le tri organisée dans le département de la Meuse.

Pour aller plus loin : les liens utiles

1 Eco-Ecole : www.eco-ecole.org

2 Le Chapiteau Vert : www.lechapiteauvert.fr

3 Le SMET Meuse : smetmeuse.fr

4 Jeunes Reporters pour l’Environnement : www.jeunesreporters.org

5 Tri-Master : www.trimaster.fr

6 Trions Plus : www.trionsplus.fr

 

* Les mots du Maire, AMF, novembre 2013

** Enquête Viavoice, mars 2014

Pour retrouver l’intégralité des bonnes pratiques évoquées lors des rencontres, vous pouvez télécharger la fiche pratique de la thématique Ecole et famille

Telecharger la fiche
Ajouter un commentaire

Votre commentaire est soumis à modération.
Il ne sera affiché sur le site qu'après vérification par notre modérateur.

Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive
Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.
*